11 éléments qui pourraient être à l’origine de vos maux de tête du matin


On pourrait croire que le matin est le moment de la journée où on serait le plus rempli d’énergie après une nuit de sommeil, mais pour beaucoup de gens, il n’en est rien ! C’est notamment le cas des personnes qui ont la mauvaise surprise de commencer la journée avec des maux de tête inexpliqués. Voici onze causes possibles pour vos céphalées au réveil.

1) Vos conduits nasaux sont enflammés.

Ce type d’inflammation affecte la partie frontale de votre tête (nez, yeux et joues). Il est nécessaire de traiter l’infection ou l’allergie pour se réveiller en paix.

2) Vous faites de l’apnée du sommeil. 

Il s’agit de « légers arrêts respiratoires » pendant la nuit. Le cerveau ne recevant pas d’oxygène pendant quelques secondes résulte en une douleur au réveil. Ce mal s’accompagne d’une grande fatigue malgré une longue nuit et les cernes qui l’accompagnent. Si en plus vous ronflez, il y a des chances que vous en souffriez.

3) Vous subissez des altérations du sommeil.

Si vous êtes en souffrance émotionnelle ou psychologique (par exemple à cause de l’anxiété), la qualité de votre sommeil s’en trouve altérée et se reposer devient difficile. Si vous vous couchez tard et vous levez tôt à cause du quotidien, cela alterne votre sommeil et votre santé.

Vous faites aussi peut-être régulièrement des cauchemars et ressentez beaucoup d’émotions négatives qui peuvent donner mal à la tête. Enfin, des gênes extérieures comme des lumières ou des bruits altèrent aussi le sommeil. Si vous n’êtes pas reposé, les maux de tête s’invitent.

4) Vous ressentez des tensions musculaires

À cause d’une mauvaise position ou à cause de l’insomnie et des cauchemars, les muscles ont tendance à se tendre au niveau des épaules et du cou. Ces tensions appuient ensuite sur le crâne et causent des maux de tête. Commencez par soigner vos cervicales et votre colonne vertébrale avec une bonne position et un bon matelas.

5) Vous prenez trop d’analgésiques.

On souffre alors on prend des médicaments, mais si les maux de tête se produisent deux fois par semaine ou plus, les analgésiques pris en conséquence peuvent donner des douleurs ! On croit donc traiter, mais on empire le phénomène. Pour éviter les maux de tête, fuyez : l’aspirine, le paracétamol, les décongestionnants, les analgésiques et les narcotiques.

6) Vous êtes déshydraté.

La nuit, nous ne nous hydratons pas. Alors il faut boire suffisamment en journée pour que les vaisseaux sanguins au niveau de la tête ne souffrent pas la nuit. Sinon, les vaisseaux se contractent, l’oxygène passe mal dans le sang et cela résulte en un mal de tête.

7) Vous grincez des dents.

Cela tend les muscles situés au niveau de la mâchoire et cela affecte aussi le crâne qui se trouve à proximité.

8) Votre position vous fait du tort.

Dormir en boule ou dans une position peu commune impacte négativement sur le dos, les épaules, le cou et donc aussi la tête. Il est conseillé de dormir sur le dos ou sur le côté, tandis que dormir sur le ventre est déconseillé. Positionnez bien votre tête pour que le sang puisse bien circuler.

9) Vous souffrez de pression artérielle ou de diabète

Dans les deux cas, on constate une dilatation de vaisseaux sanguins. En conséquence, la pression sanguine augmente et les muscles sont en tension. Tout cela impacte négativement sur la tête.

10) Vous avez le syndrome des jambes sans repos.

Vos jambes bougent de manière incontrôlable et ces spasmes empêchent le cerveau de bien se reposer, car il est sans arrêt en alerte. Mal reposée, la tête vous lance au réveil.

11) Votre lit est mal orienté.

Si vous ne connaissez pas les principes du feng shui, sachez que cette philosophie orientale prône l’importance d’un lit orienté vers le nord. Du côté de la science, on pense que le centre de la Terre effectue un magnétisme sur nous (comme un aimant) qui aurait un effet sur le sommeil.

Source



log in

reset password

Back to
log in