in

6 conseils à partager pour éviter la mort subite du nourrisson

6 conseils à partager pour éviter la mort subite du nourrisson
noté 5 - 1 vote

Chaque année, 250 bébés sont victimes de « mort subite », ou mort inattendue du nourrisson, ce qui en fait la première cause de mortalité des bébés de moins d’un an. Généralement, ce décès brutal survient pendant le sommeil du nourrisson, bien qu’un sur deux pourrait être évité si les mesures de prévention étaient respectées, alors les voici.

Mort subite du nourrisson : quels facteurs de risque ?

Même si les causes de la mort subite d’un nourrisson sont souvent difficiles à expliquer, certains facteurs de risque peuvent être identifiés :

  • les bébés de 0 à 24 mois sont plus exposés mais dans 80% des cas, elle survient avant l’âge de 6 mois
  • les bébés dont l’activité du nerf vague est excessive (ralentit les battements du cœur)
  • les bébés souffrant d’infections ou de maladies
  • les bébés prématurés et au petit poids de naissance
  • un couchage mal adapté : risque d’étouffement du bébé sur le ventre, ou avec la couette ou encore avec un doudou
  • les bébés exposés à la fumée de tabac.

Conseils pratiques pour éviter la mort subite du nourrisson

Suivez ces mesures simples de prévention pour diviser par deux le risque de mort subite du nourrisson. Ces conseils s’appliquent à toutes les personnes s’occupant ou gardant des enfants de moins de deux ans.

Couchez votre bébé sur le dos

LA règle d’or pour réduire le risque de mort subite est de coucher le bébé sur le dos, sur un matelas ferme et sans doudou ou couette à proximité et susceptible de l’étouffer pendant le sommeil.

Depuis que les parents ne font plus dormir les bébés sur le ventre, la mort subite du nourrisson a diminué de 76% ces 20 dernières années !

Surveillez le sommeil du bébé pendant les 6 premiers mois

L’Institut de veille sanitaire (InVS) préconise de placer le lit du bébé dans la chambre des parents pendant les six premiers mois pour mieux le surveiller.

Placez le bébé dans une gigoteuse

Pour la sieste ou la nuit, il est recommandé de placer le bébé dans une gigoteuse (ou turbulette), sans oreiller, ni couette, ni drap ou couverture. Certains professionnels affirment que la tétine est recommandée pour éviter la mort subite, mais aucune étude ne le prouve encore.

Attention, bannissez le cale-bébé, il peut devenir un piège si le bébé se retourne.

Attendez un certain temps avant de coucher votre bébé

Qu’il fasse son rot ou non, il est conseillé d’attendre 15 minutes avant d’allonger ou de coucher un bébé qui vient de boire son lait car il pourrait le régurgiter et s’étouffer dans sa position.

Si le bébé régurgite un peu de lait après la tétée, mais que son sommeil, son appétit et sa croissance sont normaux, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Dans le cas contraire,  consultez votre médecin.

Ne vous endormez pas avec votre bébé

Le risque de s’endormir avec son bébé dans son lit ou dans le canapé, c’est qu’il tombe, ou qu’il s’étouffe à cause d’une couverture ou contre vous. De plus, il risque d’avoir trop chaud à votre contact. La température idéale de la chambre du bébé se situe à 19°C.
Chacun dans son lit !

Protégez votre bébé de la fumée du tabac

La fumée de tabac est un facteur de risque important de mort subite et d’infections respiratoires, d’otites chroniques et de régurgitations.

Évitez donc de fumer et si vous n’arrêtez pas, sortez fumer dehors, changez de pull ou de top et nettoyez vos mains et votre visage avant de toucher ou d’embrasser votre enfant.

Source