in

Alimentation : que faut-il éviter ? Dans quels types de produits ?

Crédits :: Tariq786 - Pixabay
Alimentation : que faut-il éviter ? Dans quels types de produits ?
noté 3.5 - 2 votes

De nombreux produits chimiques sont aujourd’hui utilisés dans l’industrie agro-alimentaire, causant des dommages réels pour la santé mais qui restent difficiles à quantifier ou à tracer. Etant donné que le cadre légal européen et français permet ces dérives, c’est au consommateur de faire attention à ce qu’il achète et mange. Voici quelques conseils !

D’où proviennent les substances chimiques retrouvées dans la viande ?

Le gouvernement s’étonne de l’augmentation constante ces dernières années du nombre d’obèses  et des cas de maladies cardiovasculaires, métaboliques ou dégénératives en France, pourtant il est responsable des pratiques autorisées dans le secteur de l’élevage et de l’agro-alimentaire, dévastatrices pour la santé humaine et l’environnement.

Pour produire davantage et obtenir du rendement, les animaux et les poissons destinés à la consommation (poulets, dindes, canards, bœufs, porcs, saumons, moutons…) reçoivent :

  • des médicaments (œstrogènes…);
  • des hormones de croissance (pour faire grossir les animaux rapidement),
  • des antibiotiques (pour éviter qu’ils tombent malades),
  • parfois des tranquillisants (technique utilisée avant l’abattage pour diminuer le stress que ressent la bête mais qui fait noircir la viande rouge et altère son goût.)

Plus tard, lorsqu’ils sont transformés ou coupés en morceaux pour être vendus, on y ajoute, dans la plupart des cas, des additifs antioxydants, des colorants, des émulsifiants ou d’autres conservateurs.

Quels additifs dangereux sont à éviter ? Dans quels produits ?

Voici une liste d’additifs considérés comme toxiques et de produits que l’on vous conseille d’éviter :

  • additifs à base d’aluminium : sulfate d’aluminium ou phosphate d’aluminium (E520) : fruits et légumes confits, cristallisés, glacés, ou au blanc d’œuf, bière, cosmétiques, médicaments;
  • acide sodique ou aluminoisodique, neurotoxique à haute dose (E541) : farines, préparations pour boulangerie, crackers, fromages fondus, pâtes à frire…
  • buthylhydroxyanisol (E320), classé comme « probablement cancérigène » par le Centre international de recherche sur le cancer : produits chocolatés, de boulangerie, sauces, snacks.
  • tartazine (E102), jaune de quinoléine (E104), azorubine (E122) : alcools ou les apéritifs à base de vin,
  • glutamate (E122 à E625) : potages en sachets, bouillons cubes, sauces, charcuteries et certains jambons, surimi, plats asiatiques;
  • aspartame : produits sucrés estampillés « sans sucre » (chewing-gums, sodas, biscuits, bonbons…)

S’il est consommé régulièrement via des produits par des personnes sensibles et des jeunes enfants, le glutamate peut empêcher le passage de certaines informations vers le cerveau et provoquer divers symptômes (malaise, syncope, augmentation de la production d’insuline, obésité…)

La consommation régulière d’aspartame est quant à elle soupçonnée de provoquer des spasmes, un engourdissement des jambes, des crampes, des maux de tête, des vertiges, des douleurs articulaires, ou encore des troubles de la vue ou de la mémoire.

Pour mieux préserver votre santé, privilégiez les produits frais et biologiques.

Source

Articles liés :

Comment manger bio sans se ruiner ?

Les additifs alimentaires les plus dangereux pour votre santé

Une étude prouve les bienfaits de l’alimentation biologique