in

Angor-Angine de poitrine : des symptômes alarmants

Crédits : Hans Martin Paul - Pixabay
Angor-Angine de poitrine : des symptômes alarmants
noté 4.2 - 5 votes

L’angor ou l’angine de poitrine peut être le signe d’une maladie coronarienne à l’origine d’infarctus du myocarde, d’insuffisance cardiaque ou de décès. Les artères du cœur rétrécissent, ce qui entraîne une diminution de l’apport en sang, indispensable à son fonctionnement.

Angor : symptômes et traitement

L’angor peut se manifester par différents signes :

  • douleur profonde au niveau du milieu du thorax,
  • sensation de serrement intense, angoissante, pendant l’effort imposant l’arrêt,
  • douleur survenant après le repas, pendant la digestion ou la nuit,
  • douleur irradiant vers le bras gauche ou l’avant-bras,
  • sensation de serrement au poignet,
  • douleur irradiant dans le cou, la mâchoire inférieure, le bras droit, la nuque, le dos ou l’estomac.

En cas d’ischémie du myocarde, d’autres symptômes peuvent se manifester :

  • douleur à la poitrine pendant l’effort,
  • essoufflement anormal,
  • sensation de malaise,
  • perte de connaissance…

D’après la Fédération Française de Cardiologie, environ 3 épisodes d’ischémie myocardique sur 4 sont « silencieux ».

Consultez ou appelez un médecin en urgence si vous présentez des symptômes associés à l’angine de poitrine ou à l’ischémie du myocarde.

Les symptômes sont soulagés rapidement par le repos et/ou par la prise de trinitrine (prescrite sous forme de dragée ou de spray.)

Des symptômes qui nécessitent souvent un suivi médical régulier

Lorsque l’angor se déclare ou s’aggrave brusquement par des crises intenses pendant un effort ou au repos, l’angine de poitrine doit être suivie médicalement car elle représente un risque d’infarctus (syndrome coronaire aigu). Une hospitalisation en urgence s’impose alors.

Souvent traitée à temps, l’angine de poitrine peut disparaître grâce aux traitements prodigués.

En cas d’urgence, appelez le 15.
Le médecin examinera le patient pour rechercher des signes de maladies cardiovasculaires.

La plupart du temps, une épreuve d’effort est le premier examen réalisé pour diagnostiquer une maladie coronaire. Ce test permet de reproduire les conditions du développement de l’angor. Chaque épreuve est adaptée au patient en fonction de son âge et de sa forme physique. L’objectif du patient est de donner un effort maximal.

Source

Articles liés :

Ces 4 aliments que tous les fumeurs devraient consommer pour nettoyer leurs poumons

Tabac : une nouvelle raison d’arrêter de fumer !

Insuffisance cardiaque : 4 symptômes à connaître d’urgence