in

Bonheur : donner rend-il plus heureux que dépenser ?

Tyaqakk - Pixabay
Bonheur : donner rend-il plus heureux que dépenser ?
noté 5 - 3 votes

D’après une étude publiée par la revue Nature et menée par six chercheurs de l’université de Zürich en Suisse, le don activerait des zones du cerveau liées à la sensation de bonheur chez le donneur. Dans notre société consommatrice, on dit souvent qu’il faut « savoir se faire plaisir », pourtant c’est le fait de donner qui rendrait le plus heureux.

Offrir quelque chose rend plus heureux que s’offrir quelque chose

L’équipe de chercheurs a mené leur étude auprès de 50 personnes. Ils leur ont donné 25 francs suisses (environ 23 euros) par semaine, pendant quatre semaines. Les chercheurs ont dit à une moitié du groupe qu’ils pouvaient dépenser cet argent pour eux, et à l’autre qu’ils devaient le dépenser au profit d’autres personnes.

Le « niveau subjectif de bonheur » des personnes des deux groupes a été évalué par un questionnaire alors que leur cerveau était observé par IRM (Exemple : accepteraient-ils de donner telle ou telle somme à une personne donnée ?)

D’après les résultats, les personnes du groupe qui s’était engagé à faire don de l’argent reçu ont déclaré un niveau de bonheur supérieur à celles de l’autre groupe, quand bien même le don n’avait pas encore été effectué.

L’activité cérébrale des participants du premier groupe était plus intense dans la zone liée à la sensation de bien-être et de bonheur, selon les chercheurs issus de l’université de Lübeck (Allemagne), de la Feinberg School of Medicine de Chicago et de l’université de Zürich.

Des explications à creuser…

Pourquoi donner rend-il heureux ? Les théories sont nombreuses mais aucune n’a pu être confirmée scientifiquement à ce jour :

  • le don augmenterait le prestige du donateur au sein de son groupe social,
  • il améliorerait la cohésion et la coopération dans les groupes et dans la société, des éléments essentiels à la survie,
  • certains donneraient parce qu’ils attendraient quelque chose en retour.

« Notre étude apporte des preuves comportementales et neurologiques en faveur d’un lien entre générosité et bonheur », affirment les auteurs de l’étude. Un concept éloigné de celui sur lequel repose l’économie et la société actuelle, pourtant il semble être naturel de donner chez l’Homme.

Source

Articles liés :

6 règles d’or reconnues par la science pour être plus heureux

Pour être heureux, appliquez la Méthode Coué !

Appel urgent ! 10.000 dons de sang nécessaires chaque jour