in

Burn-out parental : les 10 signes à reconnaître

burn-out parental docteur Tamalou
© AntonioGuillem / Pixabay
Burn-out parental : les 10 signes à reconnaître
noté 4.5 - 2 votes

C’est un signe : la part des parents qui consultent pour burn-out parental ne cesse de croître. Ils y racontent leur épuisement, leur effondrement devant cette situation nouvelle. Certains vont même jusqu’à évoquer “l’enfer quotidien” qu’ils vivent depuis la naissance de leurs enfants. Comment expliquer ce phénomène de dépression extrême ? Existe-t-il des remèdes ? Zoom sur une question taboue.

Si les parents se rendent chez les psychiatres, psychologues et autres pédopsychiatres, ce n’est généralement pas pour dépeindre “d’affreux monstres”, mais bien pour demander conseil face à des tout-petits de 3 ou 4 ans. Bien sûr, les difficultés d’éducation peuvent survenir à tout âge, de la naissance jusqu’à l’entrée dans l’âge adulte.

Pourquoi les parents craquent-ils ?

Les parents en état de burn-out parental expriment très souvent leur chagrin et leur déception en constatant que l’amour qu’ils apportent à leur enfant, semble ne pas suffire pour éviter leurs débordements et leurs comportements hostiles. Le profil des parents débordés ressemble, en général, à des femmes et des hommes dont la carrière professionnelle et sociale n’est plus à prouver. Mais qui, dans leur vie de parents, se sentent dépassés.

Précisions, que les mères, comme les pères, sont touchés par des symptômes dépressifs qui s’apparentent à un burn-out.

Les signes du burn-out parental chez la mère

  • Désir de perfection dans tous les domaines : la mère développe une obsession de perfection et de contrôle vis-à-vis de la vie de ses enfants : à l’école, pour leur éducation, leurs relations sociales, pendant les vacances, et pour leur santé ;
  • Sentiment d’échec : elle se surprend à ressentir des sentiments très contradictoires à l’égard de ses enfants, car elle s’était édictée des règles d’éducation avant leur naissance. Ce sentiment d’échec peut amener une violence et des cris. Certaines mères alternent entre amour passion et rejet parfois haineux ;
  • Extrême fatigue non-perçue : la mère souffre nerveusement de vouloir tout contrôler. Et de façon inconsciente, elle ne se rend pas compte qu’elle-même est en train de sombrer. C’est souvent l’entourage qui s’en aperçoit et tente de l’en alerter ;
  • Épuisement physique insurmontable : écrasée par une fatigue chronique extrême, la maman a l’impression que rien ne peut la soulager.
  • Sensation d’overdose de tout : la mère a l’impression que toute action du quotidien devient impossible à réaliser ;
  • Insomnies et troubles du sommeil : pour dormir, le seul recours reste celui de la prise de médicaments ;
  • Troubles d’humeur : ils se caractérisent par un état de dépression, accompagné de plaintes et de pensées pessimistes.
  • Absence de désir sexuel : la sensation d’épuisement est telle que la vie de couple devient inexistante. La simple idée d’un rapprochement physique avec son conjoint est vécue comme une corvée supplémentaire ;
  • Troubles de la confiance en soi ;
  • Isolement : la mère se replie sur elle-même et évite tout contact avec l’extérieur ;
  • Possibles prises de poids ou au contraire, amaigrissement spectaculaire et inquiétant.

Les signes du burn-out parental chez le père

  • Sensation de tristesse, de déprime dès le réveil ;
  • Troubles du sommeil et troubles de l’humeur ;
  • Fuites dans des comportements addictifs : dans les jeux, le sport ou plus grave, dans l’alcool, la drogue… ;
  • Angoisses et sentiment d’étouffement ;
  • Débordements violents vis-à-vis des enfants qui peuvent s’accompagner de gestes brutaux, de cris… ;
  • Conduite à risques : vitesse excessive ou conduite sous alcool ou stupéfiants ;
  • Sentiment de perte de contrôle : le père a l’impression de ne plus tenir les rênes de sa vie, et de ne pas arriver à s’imposer dans la famille ;
  • Envie de fuir, de quitter sa famille ;
  • Pannes sexuelles, voire absence de désir sexuel ;
  • Envies d’aller voir ailleurs : il se plonge dans le travail, et traîne sur des sites de rencontres.
burn-out parental psychiatre docteur Tamalou
© GeorgeRudy / Pixabay

Consultez si vous vous reconnaissez dans ces descriptions !

Ne tardez pas à prendre rendez-vous avec un spécialiste si vous souffrez de ces symptômes. Il n’est jamais trop tard pour se faire aider et ainsi redresser la barre grâce aux conseils d’un professionnel.
Généralement, les comportements pénibles et parfois ingérables des enfants révèlent des difficultés familiales globales. Car plus les enfants sentent que leurs parents sont dépassés, plus ils adopteront des attitudes provocantes, espérant inconsciemment dépasser les limites qui permettraient enfin de les cadrer.

Source

Articles liés

Dépression périnatale et post-partum : symptômes et traitement

Burn-out : 10 conseils pour l’éviter

Burn-out : comment le reconnaître et le soigner