in

La chiropraxie pour guérir naturellement

Crédits : Mariohl - Pixabay
La chiropraxie pour guérir naturellement
noté 5 - 1 vote

La chiropraxie, aussi appelée chiropratique ou chiropractie, est une technique née à la fin du XIXème siècle aux États-Unis qui vise à rééquilibrer les articulations, les vertèbres et le bassin. La pression des articulations sur les nerfs peut être à l’origine de névralgies, de dérèglements biomécaniques ou organiques. Quels sont les bienfaits et les dangers de cette pratique ?

La chiropraxie, naturellement efficace contre les douleurs liées aux articulations et aux nerfs

La chiropratique consiste à agir sur la cause du trouble au niveau de l’articulation grâce à des mouvements manuels qui améliorent le flux nerveux. Les vertèbres déplacées sont réajustées par la manipulation de la colonne vertébrale et du bassin. Les nerfs comprimés sont libérés, ce qui soulage les douleurs et autres troubles articulaires ou nerveux.

La chiropratique est efficace pour traiter ou soigner naturellement les douleurs ou les gênes vertébrales et articulaires (torticolis, lumbagos, lombalgies).

En général, il faut trois à quatre séances pour soigner un problème mécanique (lombalgie). Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour savoir si elle rembourse ce genre de soins.

La chiropraxie contre les problèmes digestifs ou ORL

Les troubles digestifs ou ORL (migraines dues au déplacement d’une vertèbre cervicale) peuvent être éliminés en une séance.

Pendant la première séance, le chiropraticien effectue un examen physique du patient. Il analyse sa posture et peut palper les muscles et les articulations pour repérer les déplacements et les points douloureux. Si vous disposez de radiographies récentes des os, montrez-les au praticien.

Il réajustera la vertèbre ou l’articulation déplacée grâce à une pression spécifique qui peut engendrer de légers craquements mais vous ne ressentirez aucune douleur.

Chiropraxie : quelles contre-indications ?

La chiropraxie est contre-indiquée dans certains cas :

  • ostéoporose,
  • inflammations (arthrite rhumatismale, sciatique),
  • problème infectieux, traumatique (fracture),
  • tumeur.

Source

Articles liés :

Fasciathérapie : quels bienfaits ?

20 médecines douces ou alternatives et leurs bienfaits

Kinésithérapie : les bienfaits de la Technique Bowen