,

Quelles sont les conditions d’une sieste réparatrice ?

Quelles sont les conditions d’une sieste réparatrice ?
noté 5 - 2 votes

On aurait tendance à le croire en France, mais les siestes ne sont pas réservées au enfants. Elles sont aussi recommandées aux adultes, également en début d’après-midi. Cependant, certaines conditions doivent être respectées pour que la sieste soit réellement réparatrice d’un sommeil écourté ou agité. Les voici !

Une durée à respecter pour une sieste réparatrice

Quatre chercheurs de l’université de Tokyo ont démontré que des siestes de plus de 60 minutes par jour augmentent significativement le risque de diabète de type 2. Ce risque supplémentaire a été évalué à 45 % par ces chercheurs.

Le diabète de type 2 représente 90 % des cas de diabète. L’organisme est incapable de réguler le niveau de sucre dans le sang et cela peut causer de graves problèmes de santé comme la cécité, des problèmes cardiovasculaires, ou une baisse de la sensibilité des nerfs, si la maladie n’est pas traitée.

D’après l’étude, une sieste de 40 à 60 minutes ne favorise pas le risque de diabète mais ce risque augmente progressivement au-delà de 60 minutes.

La sieste ne fait pas grossir

D’autre part, des chercheurs ont compilé 21 études portant sur plus de 300 000 personnes, et en ont conclu qu’il n’existe pas de lien de cause à effet entre la durée des siestes et le risque de surpoids.

Toutefois, cette étude de l’université de Tokyo ne prouve pas que la sieste pendant la journée provoque le diabète. Elle montre qu’il y a une association entre les deux phénomènes qui doit être étudiée plus précisément par d’autres recherches.

Selon l’université de Cambridge au Royaume-Uni, il pourrait aussi y avoir un lien de causalité inversé, c’est-à-dire que l’envie ou le besoin de faire une sieste pendant la journée peut être causé par un diabète non diagnostiqué.

Conseils pour une bonne sieste

  • Allongez-vous confortablement si possible, dans un endroit calme.
  • Ne vous plongez pas dans le noir absolu car vous risquez de donner le signe à votre corps que c’est la nuit et de partir dans un sommeil profond mais aussi d’être sérieusement en retard.
  • Ne vous endormez pas dans votre lit, car votre cerveau associe cet endroit au sommeil profond. Préférez le canapé.
  • Programmez un réveil pour vous réveiller au bout de 60 minutes au maximum.
  • Evidemment, si vous êtes au travail, assurez-vous de ne pas dépasser votre temps de pause…

Bonne siestouille !

Source