in

Crise de tétanie / spasmophilie : quelles causes ? Comment réagir ?

Capture vidéo
Crise de tétanie / spasmophilie : quelles causes ? Comment réagir ?
noté 5 - 1 vote

D’après le site Doctissimo, « la tétanie est une affection rare qui se caractérise par un état d’hyperexcitabilité nerveuse et musculaire évoluant par crises ». Les crises de spasmophilie constituent une forme légère des crises de tétanie. Différentes causes peuvent en être à l’origine. Que faire face à une personne qui fait une crise de tétanie ou de spasmophilie ?

Crises de tétanie ou de spasmophilie : quelles causes ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine des crises de tétanie :

  • l’hypocalcémie (diminution du taux sanguin de calcium),
  • l’hypoparathyroïdie (diminution de fonctionnement des glandes parathyroïdes, qui régulent le taux de calcium dans le sang),
  • une diminution de l’absorption du calcium par les intestins,
  • la grossesse,
  • le stress.

Toutefois, dans la plupart des cas, on ne trouve pas la cause des crises.

Les jeunes femmes sont les plus touchées par la spasmophilie, une affection bénigne et fréquente. Elle peut se manifester par une perte de connaissance, une crise de convulsions ou des vomissements répétés selon les cas. En voici les principales causes :

  • anxiété provoquant un état d’hyperventilation (accélération de la fréquence respiratoire),
  • hypomagnésémie (diminution du taux de magnésium dans le sang).

Crise de tétanie ou de spasmophilie : symptômes

Souvent suite à un stress ou à une angoisse intense, la victime présente certains symptômes :

  • une respiration accélérée,
  • des contractures musculaires,
  • des signes d’agitation,
  • une perte de connaissance (évanouissement)…

Comment réagir ?

Les crises de tétanie ou de spasmophilie ne présentent aucun risque tant que la personne ne s’est pas blessée en tombant, si elle s’est évanouie ou si elle convulse.

Tout d’abord, isolez la personne dans une pièce ou dans lieu calme, à l’abri des regards. Rassurez-la et demandez-lui :

  • si elle prend un traitement,
  • si c’est la première fois que cela lui arrive,
  • de respirer calmement et profondément en prenant de longues inspirations et expirations.

Si la personne ne s’est pas calmée après 10 minutes ou si elle perd connaissance, contactez son médecin traitant ou le SAMU (15).
Si le malaise persiste, appelez son médecin traitant. En son absence appelez les urgences médicales (composez le 15 ).

Répondez aux question du médecin et conformez-vous à ses indications.

Évitez de faire respirer la personne dans un sac plastique à cause du risque d’asphyxie.

Source

Articles liés :

Comment venir en aide à quelqu’un qui s’étouffe ?

Crise d’épilepsie : quels symptômes ? Comment réagir ?

Crise d’asthme : symptômes et gestes d’urgence