in

Dépression périnatale et post-partum : symptômes et traitement

Crédits : iStock
Dépression périnatale et post-partum : symptômes et traitement
noté 5 - 1 vote

La dépression prénatale correspond à un état dépressif pendant la grossesse et la dépression post-partum se manifeste après la naissance du bébé. En général, ce type de dépression se traduit par exemple par une fatigue intense, un manque d’appétit ou des troubles du sommeil. Quels en sont les symptômes ? Comment la traiter ?

Dépression périnatale : un état dépressif lié à la grossesse

La dépression périnatale comprend la dépression prénatale (pendant la grossesse) et la dépression post-partum ou postnatale (après l’accouchement). Selon Françoise Molénat, pédopsychiatre, la dépression périnatale touche 10 à 12% des femmes qui accouchent.

Des signes précurseurs peuvent être perçus. Généralement, le diagnostic est établi entre deux mois et un an après la naissance du bébé. Des bouleversements hormonaux, corporels, sociaux ou affectifs peuvent être à l’origine de cette dépression. Elle est à dissocier du baby blues, qui dure moins de deux semaines.

Dépression prénatale et post-partum : quels symptômes ?

Ce type de dépression peut être diagnostiqué lorsque la mère présente au moins deux de ces symptômes :

  • une tristesse intense et durable (plus de deux semaines),
  • une perte d’énergie et d’intérêt pour les activités du quotidien,
  • un manque d’intérêt pour la grossesse,
  • un manque de plaisir à s’occuper du bébé,
  • une fatigue intense et durable.

Si plusieurs de ces troubles se manifestent de façon quasi permanente pendant plus de deux semaines pendant la grossesse ou après la naissance de l’enfant, consultez votre médecin ou  un psychologue.

Ces symptômes peuvent également s’accompagner d’autres signes de dépression :

  • un manque d’appétit,
  • des troubles du sommeil,
  • une perte de confiance et d’estime de soi,
  • une culpabilité excessive,
  • des difficultés de concentration, d’attention et de mémorisation,
  • un sentiment de solitude,
  • une diminution ou perte de libido, etc.

Plus tôt les symptômes sont décelés, plus les chances de traiter rapidement la dépression augmentent.

Si vous vous sentez concernée par l’un ou plusieurs de ces symptômes, faites-vous aider par un professionnel de santé. Profitez de l’entretien prénatal ou prenez rendez-vous avec votre médecin pour lui parler de ces signes. Il vous proposera très probablement de rencontrer un psychothérapeute qui vous suivra le temps de votre guérison.

Source

Articles liés :

Dépressif ou pas ? Faites le test, ou plutôt le calcul !

Connaissez-vous les 5 principales causes de dépression ?

Reconnaîtrez-vous ces 5 signes de la dépression ? Comment agir ?