,

Dormir avec un soutien-gorge : quels risques pour la santé ?

Savez-vous qu’il n’est pas bon de porter un soutien-gorge plus de 7 heures de suite ou la nuit ? En effet, au-delà de cette limite temporelle, l’élastique du soutien-gorge risque d’altérer la circulation du sang autour de votre poitrine. Néanmoins, 80% des femmes l’utilisent et certaines le gardent même la nuit. Voyons quelles sont les conséquences du port régulier du soutien-gorge sur la santé.

Le soutien-gorge, une histoire de points de vue

D’après une étude française menée pendant 15 ans par le professeur Jean-Denis Rouillon sur les effets du soutien-gorge sur la santé des femmes, l’utilisation d’un soutien-gorge provoque la perte de fermeté des seins et l’apparition de stries sur la peau.
Pour y remédier, si vous ne pouvez pas vous en passer, faites attention de ne pas choisir de bonnets ou de baleines trop serrés qui comprimeraient vos seins et empêcheraient une bonne circulation du sang.

Les femmes qui ont une poitrine importante affirment apprécier le soutien-gorge car il permet de maintenir leur seins et de leur apporter un confort supplémentaire, notamment lorsqu’elles marchent ou font du sport. Il suffit donc de trouver une taille adéquate qui ne coupera pas la circulation de votre sang au niveau de la poitrine et du dos.

Soutien-gorge la nuit : des risques sérieux pour la santé
décolleté soutien gorge pixabaySi vous ne le savez pas encore, pendant la nuit votre organisme se purifie des toxines. Mais le soutien-gorge comprime plusieurs glandes et canaux lymphatiques, gênant la filtration et l’élimination naturelles des toxines par le drainage lymphatique.
Il peut également provoquer un phénomène de rétention d’eau pouvant lui-même entraîner sur le long terme des troubles comme l’apparition de kystes, de nodules fibreux ou de tumeurs.

Le port régulier du soutien-gorge la nuit risque de comprimer les seins et une partie des aisselles, ce qui provoquerait une libération de toxines par la lymphe. De plus, ce problème de circulation du sang peut s’aggraver à cause d’un autre facteur: l’augmentation de la température de la poitrine provoquée par le port du soutien-gorge, un effet qui se révèle nocif sur le long terme car les seins précancéreux ont une température plus élevée que ceux en bonne santé. Porter un soutien-gorge la nuit paraît donc dangereux et semblefavoriser les risques de développer un cancer du sein.

Pour permettre une bonne circulation de la lymphe et du sang afin d’éliminer les toxines sans les laisser s’accumuler dans les seins, la poitrine a besoin d’être libre et de bouger.

Si vous voulez absolument porter un soutien-gorge la nuit car vous ne pouvez pas vous en passer, sachez qu’il existe des soutien-gorges aux formes conçues spécialement pour bien séparer les seins et éviter l’apparition de petites rides qui se forment lorsque les seins sont pressés l’un contre l’autre toute la nuit.

Source