in

Epilation à la lumière pulsée : quels risques, quelles précautions ?

Crédits : Cosmedtec - Wikimedia
Epilation à la lumière pulsée : quels risques, quelles précautions ?
noté 5 - 1 vote

Les appareils d’épilation définitive à la lumière pulsée ont conquis le marché et séduisent de plus en plus de femmes ou d’hommes désireux de ne plus avoir à se raser ou à s’épiler régulièrement. Mais que penser de ces lampes à lumière pulsée grand public destinées à l’épilation à domicile ?

Des risques photobiologiques

Aussi appelés « lampes flash » ou IPL (intense pulse light), ces épilateurs à lumière pulsée garantissent l’élimination des poils et le ralentissement de leur repousse de façon durable et sans douleur. Toutefois, la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) a déjà mis en garde contre les risques liés à l’utilisation domestique de ces appareils par les particuliers.

En 2011, une expertise sur les épilateurs à lumière pulsée avait été demandée par le ministère de la Santé. Ses résultats sont tombés quelques années plus tard. D’après l’association de consommateurs « Que Choisir », ces conclusions rejoignes celles émises dans le cadre de leur propre étude menée en 2012 : les connaissances scientifiques ne sont pas encore suffisantes pour évaluer les effets des rayonnements émis par ces appareils à moyen et long terme sur la santé.

D’après l’étude menée par le LNE (Laboratoire national de métrologie et d’essais), dix de ces appareils impliquent des risques photobiologiques élevés pour l’œil et la peau.  En effet, l’exposition de l’œil à la lumière pulsée, directe ou indirecte, peut entraîner une destruction irréversible de certaines cellules de la rétine.

Épilateurs à lumière pulsée : des précautions s’imposent

Les études sur les appareils vendus dans le commerce ont aussi montré que leurs systèmes de sécurité n’offraient pas une garantie suffisante pour empêcher toute fuite de rayonnement vers les yeux. Seuls deux modèles sur les dix étudiés étaient vendus avec une paire de lunettes de protection inclue, dont l’une était inadaptée. Suite à la parution des résultats de cette étude, le CSC a recommandé aux fabricants d’inclure des lunettes de protection normalisées avec les épilateurs à lumière pulsée.

Des risques de brûlures

Certains appareils chauffent trop et atteignent des températures pouvant entraîner des risques de brûlure de la peau, notamment si les flashs de lumière sont localisés au même endroit, ce qui est souvent le cas dans le cadre d’une utilisation domestique.

La CSC invite les utilisateurs de ces appareils à veiller à ne pas diriger les rayonnements vers une zone de la peau irritée ou enflammée (grains de beauté, cicatrices, tatouages, lésions…)

Selon Que Choisir, la Commission de Sécurité des Consommateurs a également demandé aux fabricants d’indiquer clairement sur l’emballage du produit que son utilisation ne convient pas à tous les types de peau et qu’il existe des contre-indications médicales.

Epilation à lumière pulsée en institut : peut-on avoir confiance ?

Si vous préférez profiter des prestations d’épilation à la lumière pulsée dans un institut de beauté, consultez des professionnels titulaires du diplôme de médecine : c’est un gage de confiance et de qualité.

Source

Articles liés :

Epilation définitive : comment choisir entre laser et lumière pulsée ?

Epilation définitive : 3 méthodes 100% naturelles

5 raisons d’éviter le rasage des poils pubiens