in

Faire l’amour dans l’eau : 5 risques et quelques précautions

Faire l’amour dans l’eau : 5 risques et quelques précautions
noté 4 - 20 votes

Si vous rêvez de faire l’amour dans l’eau, à la piscine, à la mer, sous la douche, dans la baignoire, voici quelques conseils à suivre pour éviter les risques d’infection, et les autres types de risques !

Dans une piscine : attention aux mycoses !

L’eau des piscines contient souvent du chlore responsable du développement de mycoses vaginales. Or, pendant la pénétration dans l’eau, le chlore entre plus facilement dans le vagin et donc le risque de développer une mycose est plus important. Le chlore détruit la flore vaginale.

Les mycoses vaginales se manifestent par des pertes blanches épaisses et des démangeaisons. Nettoyez-vous avec un savon au Ph neutre et rincez-vous après les relations sexuelles.

L’effet ventouse

L’effet ventouse peut arriver, rarement, lorsqu’un couple fait l’amour dans l’eau. Les partenaires restent alors bloqués l’un dans l’autre et il faut appeler les urgences ou un médecin pour vous décoincer. Pour l’éviter, soyez totalement immergés dans l’eau.

Pensez au préservatif !

Par mesure d’hygiène, que votre couple soit durable ou occasionnel, utilisez un préservatif si vous faites l’amour dans l’eau, notamment à la piscine, dans un jacuzzi d’une part pour ne pas  y déverser de liquide séminal, de sperme ou de cyprine et d’autre part pour vous protéger des IST, des MST (infections et maladies sexuellement transmissibles) ou d’une grossesse non désirée.

Attention à enfiler et à retirer le préservatif en dehors de l’eau. Dans l’eau de mer, le préservatif peut se déchirer.

Faire l’amour dans l’eau de mer, ça pique !

Même s’il peut paraître difficile de résister à la tentation d’un bain de minuit à la mer l’été, sachez mesdames que le sel contenue dans cette eau peut provoquer des irritations et des brûlures dans le vagin, car elle élimine la lubrification naturelle des parties génitales au cours de la pénétration.

De plus, l’eau de mer contient beaucoup de bactéries et de microbes, il est donc indispensable de se rincer à l’eau claire après une relation sexuelle dans la mer.

Soyez discrets

Attention si vous vous faites surprendre par des représentants de l’autorité, car faire l’amour dans un lieu public peut être sanctionné par la peine maximale de 15.000 € d’amende et d’un an d’emprisonnement.

Source

Articles liés :

Suivez ces petits conseils d’hygiène après l’amour pour éviter les infections

Démangeaisons intimes : quelles peuvent en être les causes ?

Papillomavirus, chlamydia…. Quels sont les symptômes de ces IST ?