in

Ganglions lymphatiques : quelles en sont les causes ?

angine mal de gorge
© LucasSG83 / iStock
Ganglions lymphatiques : quelles en sont les causes ?
noté 3.5 - 2 votes

Les ganglions lymphatiques sont des organes qui filtrent la lymphe, un liquide clair qui circule dans le système lymphatique, lui-même constitué d’un ensemble de vaisseaux et d’organes présents dans tout le corps. Certains ganglions peuvent enfler et devenir douloureux, à quoi sont-ils dus ?

L’infection : la cause principale des ganglions enflés

Le système lymphatique assure plusieurs missions et notamment celui de défendre l’organisme grâce aux lymphocytes, aussi appelés globules blancs.

Les nœuds lymphatiques, ou groupements de ganglions, se situent le plus souvent au niveau :

  • de l’aine,
  • des aisselles,
  • du cou / de la gorge,
  • de la région cervicale (tête, zone ORL),
  • d’une ou des clavicules.

En temps normal, les ganglions mesurent entre 1 et 25 mm de longueur.

Dans la plupart des cas, c’est une infection qui cause le gonflement des ganglions, qui deviennent palpables au toucher et douloureux. Ils peuvent alors mesurer plus de 1 cm. On parle alors d’adénopathie.

Dans la région cervicale, le gonflement des ganglions du cou par exemple peut être du à une simple infection ORL (pharyngite, rhume, grippe, etc.), à l’infection d’une glande salivaire, ou encore à un abcès dentaire.

Au niveau de l’aine, les ganglions peuvent être le signe d’une infection de la région uro-génitale, anale, ou d’un problème concernant les membres inférieurs.

Plus rarement une tumeur ou un cancer

Un ganglion enflé au niveau des clavicules est plus rare et peut parfois être le signe d’un cancer. Le tube digestif, les reins, le poumon, le pelvis et l’abdomen peuvent également être touchés par une tumeur, assez rarement également.

En cas de ganglions au niveau des aisselles, consultez rapidement votre médecin afin de vous assurer qu’il ne s’agit pas d’un cancer du sein. 12 symptômes sont à surveiller dans le cas du cancer du sein.

Au niveau testicule, sentir une masse peut parfois être le signe d’un cancer des testicules.

Les cancers de type lymphome ou leucémie peuvent également mais rarement être en cause.

Le cancer est la cause de seulement 1% des cas de ganglions enflés mais mieux vaut rester prudent et consultez un médecin.

Ganglions enflés : certains médicaments et maladies peuvent en être la cause

Certaines maladies ou traitement médicamenteux peuvent entraîner le gonflement des ganglions comme :

  • la mononucléose infectieuse,
  • la toxoplasmose,
  • le VIH,
  • les hépatites,
  • certaines maladies parasitaires acquises dans les pays tropicaux,
  • la tuberculose,
  • la brucellose,
  • la prise de certains médicaments (phénytoïne, carbamazépine, etc.)
  • certaines maladies inflammatoires comme le lupus, l’arthrite rhumatoïde ou la sarcoïdose,
  • les problèmes de thyroïde, etc.

Ce n’est peut-être pas un ganglion

La formation d’une boule sous la peau n’est pas forcément synonyme de ganglion. Attention donc de ne pas confondre un ganglion avec un kyste, un lipome, une boule de graisse, une hernie ou avec une masse artérielle.

Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un médecin si vous remarquez une boule ou plusieurs sous votre peau, et surtout si elle est douloureuse.

La plupart du temps, le ganglion retrouve son état normal une fois que l’infection est traitée, après quelques jours.

Toutefois, s’il reste gonflé après plusieurs jours de traitement et qu’il est dur au toucher, consultez un médecin rapidement pour des examens complémentaires.

Source

Articles liés :

Boule de graisse sous la peau : lipome ou tumeur cancéreuse ?

Kystes : 5 remèdes naturels pour les éliminer

Lipome : quels remèdes naturels ?