in

Grossesse : pourquoi les papas prennent (parfois) aussi du poids ?

grossesse homme couvade
© Quintanilla / iStock
Grossesse : pourquoi les papas prennent (parfois) aussi du poids ?
noté 4.6 - 5 votes

Pendant la grossesse, 20 % des futurs papas voient leur ventre s’arrondir. On appelle ce phénomène la couvade. Quelles sont les causes de cette grossesse nerveuse et comment s’en prémunir ?

La couvade ou “grossesse nerveuse” rassemble un ensemble de symptômes (nausées, fringales, prise de poids, troubles digestifs, maux de tête, insomnies, sautes d’humeur…) ressentis par certains futurs pères. Ce phénomène se déclenche généralement à la fin du premier trimestre, avec un pic au neuvième mois. Cette “grossesse” disparaît fort heureusement après la naissance du bébé.

Comment expliquer cette grossesse ?

Selon la définition, la couvade désigne une coutume selon laquelle le père tiendrait le rôle de la mère. En somme, elle s’apparente à un rite initiatique qui conforte et responsabilise le papa dans sa future posture. Les hommes qui « couvent » imitent alors les gestes et les habitudes de leur femme enceinte.

Certains pères souffriraient de ne pas vivre physiquement la grossesse. En prenant du poids, ils se “transforment” en pères. Chaque homme a en outre ses raisons de couver : inquiétudes pour la santé du bébé, peur d’être exclus de la grossesse… D’autres s’interrogent plus profondément sur leur légitimité à devenir pères ou sur leurs capacités à être parent.

Ces dernières années, un autre facteur de stress semble émerger : les attentes de la société vis-à-vis des hommes, leur aptitude à endosser leur rôle de père afin d’assister la maman dans les tâches quotidiennes.

© Esteban Troncosofoto0/Pixabay

Oui, la couvade se soigne !

Pour surmonter cet épisode, le père peut suivre quelques règles :

  • S’infliger une bonne hygiène de vie, manger des fruits et des légumes frais, faire du sport, boire suffisamment d’eau…
  • S’impliquer dans l’arrivée du bébé via, entre autres, l’aménagement de la chambre.
  • S’occuper des tâches administratives : préparer le séjour à la maternité, choisir les faire-part de naissance…
  • Participer avec sa compagne aux séances de préparation à l’accouchement, se rendre aux échographies.
  • Pratiquer l’haptonomie qui consiste, par le toucher, à communiquer avec le bébé pour ainsi trouver sa place dans cette nouvelle famille.

Enfin, des spécialistes sont à disposition pour échanger sur ce phénomène et répondre aux questions des parents en devenir.

Sources : Journal des femmes, Top Santé

Articles liés :

Grossesse, sexe et risques

6 conseils pour bien préparer un accouchement naturellement

Comment comprendre et prévenir l’anorexie précoce ?