in ,

Grossesse et sexualité : les 4 phases de la libido

artyme83 - iStock
Grossesse et sexualité : les 4 phases de la libido
noté 4 - 4 votes

Pendant la grossesse, le désir sexuel joue aux montagnes russes chez la femme enceinte et le futur papa peut parfois se sentir un tantinet décontenancé, mais toujours aux aguets ! Avec la naissance qui se rapproche chaque mois, les futurs parents connaissent des bouleversements psychiques qui influent sur leur libido, et notamment sur celle de la femme enceinte.

Premier trimestre : légère baisse de désir

Pendant le 1er trimestre, les femmes décrivent régulièrement une baisse de leur libido causée par les premiers « symptômes » de la grossesse : fatigue, angoisses de fausse couche, nausées, etc.

Second trimestre : le désir au galop

Au cours du second trimestre de grossesse, les hormones envahissent le corps de la femme, plus sereine, ce qui favorise une augmentation du désir et de l’activité sexuels. Le gonflement des tissus au niveau du bassin et du périnée facilitent l’atteinte de l’orgasme. Le plaisir sexuel est donc décuplé à cette période, profitez-en !

Trimestre trimestre : tout dépend des habitudes !

Au troisième trimestre, le désir et l’activité sexuels peuvent, selon les couples, diminuer légèrement en raison de la proéminence du ventre, moins pratique pour certaines positions, ou de l’angoisse liée à l’accouchement.

Toutefois, si le couple avait pour habitude de faire souvent l’amour et que la femme parvient à accepter les changements de son corps, grâce à la précieuse aide du futur papa évidemment, la sexualité du couple s’épanouit pendant cette période.

Lorsque les rapports sexuels sont déconseillés par le médecin, notamment dans le cas où la femme doit rester alitée, il ne faut pas oublier que la sexualité ne se résume pas à la pénétration. De nombreux couples « profitent » de la grossesse pour enrichir leur sexualité hors pénétration.

Après l’accouchement : une libido variable

La reprise des rapports sexuels est très variable après l’accouchement, selon les suites (déchirure, règles abondantes, etc.) et selon les couples.

Plus la sexualité a été épanouie pendant la grossesse, plus vite le couple reprend les rapports.

Après l’accouchement, la rééducation du périnée est généralement indispensable. Les sage-femmes, les médecins ou les sexologues peuvent vous guider pendant cette période.

Source

Articles liés :

Faire l’amour en fin de grossesse peut-il déclencher l’accouchement ?

Grossesse et sexe : 8 positions à tester !

18 positions du Kamasutra : quand les femmes prennent le dessus…