in

Grossesse, sexe et risques

artyme83 - iStock
Grossesse, sexe et risques
noté 5 - 3 votes

« Le plus gros risque est que la femme contracte l’herpès au troisième trimestre » selon Terri Warren, infirmier praticien et auteur de « The good news about the bad news : Herpes, everything you need to know. » Or, la pratique du sexe oral pendant cette période augmenterait les risques de contracter une maladie ou une infection sexuellement transmissible (MST, IST) pour la mère et le futur bébé.

Le sexe oral, risqué au 3ème trimestre de grossesse ?

D’après Terri Warren, si une femme enceinte est contaminée par l’herpès pendant le troisième trimestre, il y a 50% de chances que le futur bébé soit infecté à l’accouchement. L’accroissement de ce risque s’expliquerait par le fait que les défenses immunitaires de la femme enceinte sont plus faibles au troisième trimestre. A ce stade, elle est plus exposée aux virus et aux infections.

Les IST et MST étant transmissibles par voie orale, si le partenaire masculin est infecté, l’échange de baisers (présence d’une plaie ou une infection dans la bouche), le cunnilingus et la fellation peuvent contaminer la femme et son futur bébé, surtout au 3ème trimestre.

Si le futur bébé est contaminé par l’herpès, il risque de présenter des « cloques au niveau des yeux, de la bouche et de la peau » à la naissance d’après Terri Warren.

De même, si la femme enceinte utilise un sex toy, il est conseillé de le nettoyer et de le sécher avant et après utilisation afin de limiter tous risques d’infection.

Quelques chiffres

Le papillimavirus et la chlamydia sont les IST les plus courantes chez la femme.

Or, le préservatif diminue à peine les risques de contamination par le papillomavirus car celui-ci est se transmet directement par contact peau à peau, c’est pourquoi il est recommandé de réaliser un frottis tous les trois ans à partir de 25 ans, afin de le dépister à temps.

La chlamydia se transmet par voie sexuelle et provoque des affections graves qui peuvent être à l’origine d’une stérilité.  Plus de 50 % des hommes et 70 % des femmes infectés n’affichent aucun symptôme et ne savent pas qu’ils sont atteints de la maladie.

Source

Articles liés :

Grossesse et sexualité : les 4 phases de la libido

Grossesse et sexe : 8 positions à tester !

Papillomavirus, chlamydia…. Quels sont les symptômes de ces IST ?