in

Handylover, un dispositif d’assistance sexuelle révolutionnaire

Crédits : Capture vidéo HandyLover - Mobility Desire
Handylover, un dispositif d’assistance sexuelle révolutionnaire
noté 5 - 2 votes

Rodolphe Brichet a inventé le concept du Handylover afin de répondre à un besoin, c’est-à-dire, permettre à toutes les personnes en situation de handicap moteur d’avoir une sexualité sans assistance humaine, grâce à une technique qui facilite leur mobilité. Ce concept a été élu « Lauréat Prix handicap 2017 » dans la thématique Vie affective et sexualité.

Dispositif d’assistance sexuelle PMR, une solution longtemps espérée

Alors que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) recommandait depuis 2012 de « faciliter l’accès à des moyens mécaniques de satisfaction sexuelle » pour les personnes en situation de handicap, le HandyLover proposé par l’association Mobility Desire apporte une solution longtemps espérée.

Ce dispositif d’assistance sexuelle est un produit personnalisable et réglable, des options ergonomiques permettent de remédier à la perte de mobilité de l’utilisateur, homme ou femme. Seul ou en couple, il offre « toutes les possibilités répondant aux orientations et pratiques sexuelles de chacun ».

Le Handylover est très intéressant car il permet de maintenir le corps en mouvement, ce qui est important pour rester en bonne forme et ressentir un peu moins de douleurs musculaires ou articulaires. D’après Rodolphe Brichet, son concepteur, s’explique : « le Handylover est une solution alternative mécanique dans un pays où l’assistanat sexuel est assimilé à de la prostitution« .

Toutefois, il faudra être un peu patient car le produit n’est pas encore totalement finalisé et doit être développé.

Récompensé lors de la 10ème édition des Prix Ocirp handicap le 29 juin 2017, ce projet innovant  a conquis les membres du jury et les professionnels du handicap. « La sexualité est désormais reconnue comme un droit, l’impossibilité d’y accéder constitue donc un préjudice. Handylover permet d’éviter la problématique des assistants sexuels et de trouver un projet intime avec un partenaire ou seul. C’est la seule innovation dans ce domaine », d’après le professeur Thierry Troussier, responsable du Diplôme universitaire de santé sexuelle et des droits humains à l’université Paris-Diderot.

Source

Articles liés :

Sexe tantrique : 3 conseils de pro pour obtenir plus de plaisir !

18 positions du Kamasutra : quand les femmes prennent le dessus…

Le sexe devient-il meilleur avec l’âge ?