in

Hémorroïdes : voici 9 causes principales de leur apparition

Crédits : Pixabay
Hémorroïdes : voici 9 causes principales de leur apparition
noté 5 - 1 vote

Une crise hémorroïdaire est une inflammation des veines se trouvant au niveau du rectum et de l’anus. Un adulte sur deux de plus de 50 ans, en France, en a déjà souffert. Cette crise douloureuse se manifeste par des démangeaisons et des brûlures, qui sont d’autant plus intenses lorsque la défécation implique des saignements. Pour mieux comprendre l’origine de vos crises d’hémorroïdes et les éviter, en voici les causes principales. 

1) Les troubles intestinaux

Les troubles intestinaux tels que la diarrhée et la constipation sont un facteur pouvant déclencher une crise d’hémorroïdes. L’alimentation a donc un rôle central (produits épicés, café…) et la consommation de tabac est à prendre en compte. La constipation, première cause de crise hémorroïdaire, et la diarrhée, demandent plusieurs efforts de poussée pouvant irriter et éroder les veines autour de l’anus.

2) Le manque d’exercice physique

Une vie sédentaire peut favoriser l’apparition de problèmes hémorroïdaires. Le manque d’exercice physique est un facteur aggravant car le sport améliore le fonctionnement de l’appareil cardiovasculaire. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, le sport aide aussi à se  » muscler l’anus « .

3) Le sexe anal

La pratique de la sodomie (de manière récurrente généralement) peut entraîner l’irritation puis une dilatation anormale des veines autour de l’anus. La stimulation excessive de ce dernier risque de développer des troubles hémorroïdaires.

4) Les efforts physiques intenses

Bien que le sport favorise la circulation sanguine, il est important de bien choisir le type d’exercices physiques pratiqués. Les efforts sportifs trop intenses (sprints, musculation, zumba…), notamment le fait de soulever des charges lourdes peuvent dilater les vaisseaux sanguins au niveau de l’anus et provoquer une crise.

5) La déshydratation

Un corps en manque d’eau risque plus facilement de subir des troubles hémorroïdaires. L’eau joue sur le transit intestinal, elle pallie les différents troubles intestinaux tels que la constipation ou la diarrhée. En cas de constipation, privilégiez des eaux minérales riches en magnésium.

6) L’âge

Les personnes plus âgées ont plus de chances d’avoir des hémorroïdes que des personnes plus jeunes. En effet, à partir de la cinquantaine, une personne sur deux en moyenne ont déjà souffert au moins une fois d’une crise d’hémorroïdes. Afin de limiter les dégâts de l’âge, adopter une bonne hygiène de vie est très importante pour diminuer les risques de crise (il n’est jamais trop tard pour bien faire).

7) La grossesse

Tout au long de la grossesse, la femme enceinte est confrontée aux différents facteurs propices à l’apparition d’une inflammation. Très présent, le risque de crise d’hémorroïdes est bien souvent sous-estimé et surement celui dont on parle le moins en ce qui concerne un grossesse. Celles qui y échappent au cours de cette dernière ont beaucoup moins de chances d’être épargnées durant et après l’accouchement.

8) L’hérédité

Merci papa, merci maman… La probabilité des personnes, dont les parents et les grands-parents ont souffert de crises hémorroïdaires, d’en avoir à leur tour est plus élevée. Le facteur héréditaire est donc à prendre en compte.

9) Le surpoids

Une forte pression sur l’anus peut entraîner une crise d’hémorroïdes. Le surpoids, notamment l’obésité, en est donc un facteur. Par conséquent, le poids en trop exerce une pression excessive sur les vaisseaux sanguins engendrant la crise.

Sources : Doctissimo, Hemoroide Traitement, Hemoroide.

Articles liés :

Guérissez rapidement de vos hémorroïdes avec cet ingrédient naturel

Grossesse : 3 remèdes homéopathiques indispensables 

12 huiles essentielles pour soulager les maux du quotidien