in

Homéopathie : quelle efficacité contre les maux et maladies ?

Crédits : Pixabay
Homéopathie : quelle efficacité contre les maux et maladies ?
noté 5 - 1 vote

L’homéopathie séduisait 56 % des Français en 2012 (sondage Ispos pour les laboratoires Boiron). Cette médecine naturelle est reconnue par l’Ordre des médecins et enseignée dans certaines universités françaises. Est-elle réellement efficace ?

En septembre 2017, le Conseil européen des académies des sciences (EASAC) a publié un rapport critique concernant des produits et des pratiques homéopathiques en se basant sur les études scientifiques existantes. Selon leur analyse, l’efficacité de l’homéopathie serait « possiblement due à un effet placebo », précisant qu’il n’existe « aucune maladie pour laquelle une preuve solide et reproductible démontre l’efficacité de l’homéopathie au-delà de l’effet placebo ». Depuis, l’Académie de Médecine française demande son déremboursement total.

En 2015, le Conseil national australien pour la santé et la recherche médicale (NHMRC) avait publié les mêmes conclusions après avoir passé au crible 225 études portant sur les effets de l’homéopathie. Selon le NHMRC, « l’homéopathie ne devrait pas être utilisée pour traiter les maladies chroniques sérieuses, ou qui risquent de le devenir ». 

Toutefois, cette affirmation paraît logique quand on sait que l’homéopathie est principalement utilisée pour les maux légers ou les affections courantes (rhume, grippe, gastro…)

Bien que la majorité des scientifiques déconseillent son utilisation à des fins curatives, ils reconnaissent le pouvoir de l’effet placebo de l’homéopathie et que celui-ci les inspire dans leur relation avec les patients. Mais le bénéfice d’un traitement pour lutter contre une maladie, un virus, ou une bactérie reste indispensable, ainsi que le suivi du patient par le médecin.

Malgré ces observations négatives à propos de l’efficacité de l’homéopathie, le niveau de confiance des Français dans la médecine homéopathique a atteint 73% en 2016 (+ 2% par rapport à 2015). Cet indice est supérieur à la confiance des Français dans les vaccins (69% en 2016, -2% par rapport à 2015) d’après un sondage Ipsos.

Source

Articles liés :

Homéopathie : l’armoire à pharmacie qu’on devrait tous avoir chez soi

Grossesse : 3 remèdes homéopathiques indispensables

Vers intestinaux : quels remèdes naturels ?