in

La rougeole en 8 questions

rougeole enfant malade Docteur Tamalou
© deucee_ / iStock
La rougeole en 8 questions
noté 5 - 1 vote

Depuis novembre 2017, 2364 personnes ont été touchées par le virus de la rougeole. Plus de la moitié d’entre elles habitent en région Nouvelle-Aquitaine. Comment expliquer la réapparition de cette maladie enfantine alors qu’elle avait disparu ? Quels sont les symptômes et comment s’en prémunir ?

Des démangeaisons insupportables, une forte fièvre et une impossibilité de supporter la lumière à cause d’une conjonctivite douloureuse, la rougeole, si elle se déclare principalement chez les enfants – 23,8 cas sur 100 000 chez les bébés moins d’un an -, peut aussi toucher les jeunes adultes.

1. Comment expliquer son retour en Europe et en France ?

Il faut savoir que la rougeole n’a jamais totalement disparu. Très peu de cas étaient diagnostiqués, ce qui a laissé penser qu’elle était éradiquée. En 2008, pourtant, le foyer s’est rallumé et la rougeole est réapparue à plus grande échelle.

Il suffirait que 95% de la population Française soit vaccinée (actuellement 91%), pour que le virus de la rougeole soit éradiqué. D’ailleurs, les pays nordiques et le continent américain y sont parvenus.

Depuis le 1er janvier 2018, la vaccination contre la rougeole est obligatoire chez le nourrisson, qui doit recevoir une dose du vaccin combiné Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) à l’âge de 12 mois et une seconde dose entre 16 et 18 mois. Ce vaccin fait partie des 11 nouvelles injections imposées par le gouvernement.

Carte rougeole Docteur Tamalou
Incidence cumulée et nombre de cas de rougeole déclarés, par département
du 6 novembre 2017 au 27 mai 2018 / © Santé Publique France

2. Comment savoir si votre enfant porte la maladie ?

Vous constatez une fatigue anormale chez votre enfant, il a le nez qui coule, quelques boutons blancs ? Ces symptômes apparaissent environ 10 jours après la contagion. L’invasion dure 4 jours avec fièvre élevée, conjonctivite, œdème des paupières, yeux bouffis, écoulement nasal, toux, diarrhée, douleurs abdominales, anorexie, vomissements etc.
Généralement, l’enfant est très grognon, il pleure facilement et pour un rien.

3. Et après ?

Vous remarquerez que de petites taches blanches, grosses comme une tête d’épingle ont fait leur apparition : c’est ce qu’on appelle le “signe de Köplik”. Trois ou quatre jours plus tard, il disparaît pour être remplacé par l’éruption de la rougeole.

4. Comment la rougeole se traduit-elle ?

La rougeole se traduit par des petites plaques rouges plus ou moins en relief de quelques millimètres de diamètre qui confluent en larges plages mais laissant toujours entre elles des intervalles de peau saine.
L’éruption débute sur le visage derrière les oreilles et s’étend progressivement.
Au deuxième jour, elle atteint tout le visage, le cou, la partie supérieure du thorax.
Le troisième jour, le tronc et les membres supérieurs sont atteints.
Les membres inférieurs sont touchés le quatrième jour.

Au cours de la phase éruptive, la fièvre reste élevée et la toux persistent. L’enfant se sent toujours très fatigué.

5. Quand peut-on le renvoyer à l’école ?

Les médecins conseillent une convalescence d’une dizaine de jours, car après la poussée de boutons, l’enfant reste fatigué.

© boutons rougeole varicelle enfant Docteur Tamalou
© Wikimedia

6. Mon enfant peut-il contaminer ses camarades ?

La rougeole est la pathologie la plus contagieuse. Son virus peut rester en suspension dans une pièce. Une personne atteinte peut contaminer jusqu’à 20 autres personnes !
Avant que le vaccin ne soit inventé, la rougeole constituait la première cause de mortalité infantile dans le monde, avec 5 millions de décès par an.

7. Est-ce une maladie dangereuse ?

Souvent les gens comparent les dangers de la rougeole à ceux des oreillons ou la rubéole (qui sont également des maladies infantiles). Mais la rougeole peut avoir de bien plus lourdes conséquences.
En contractant la rougeole, les malades s’exposent à des complications pulmonaires, neurologiques ou des encéphalites (inflammation de l’encéphale, constitué par le cerveau, le tronc cérébral et le cervelet). Les personnes âgées sont une population d’autant plus à risques.

8. Quel traitement contre la rougeole ?

Il n’existe aucun traitement contre la rougeole. Elle se guérit spontanément en une dizaine de jours. Les antibiotiques sont inefficaces contre cette infection virale.
La seule solution est donc de faire vacciner les bébés, et de ne surtout pas oublier la deuxième dose. Ce vaccin est souvent administré en association avec deux autres vaccins, celui des oreillons et de la rubéole (ROR).

Cependant, voici quelques remèdes pour soigner votre enfant :

  • Diminuer la fièvre : administrez du paracétamol à votre enfant en cas de douleurs ou que sa fièvre dépasse 38,5 °C ;
  • Soigner la conjonctivite : rincez-lui les yeux avec un coton humide. Notez que la lumière est souvent douloureuse dans cette situation. Gardez votre enfant dans la pénombre.
  • Soigner les boutons : demandez que votre médecin lui prescrive une crème s’il se plaint de démangeaisons.

Sources : Santé Publique FranceLe Parisien, MonEnfantEstMalade

Articles liés

Qu’est-ce que la rougeole ? Quels sont ses symptômes ?

11 vaccins obligatoires en 2018 : pourquoi ? Quels droits, quels risques ?

Boutons, plaques : comment reconnaître les maladies qui touchent les enfants ?