in

Le lait de soja est-il vraiment meilleur pour la santé que le lait de vache ?

lait de soja Docteur Tamalou
Bigfatcat / Pixabay
Le lait de soja est-il vraiment meilleur pour la santé que le lait de vache ?
noté 3 - 2 votes

Le lait de soja représente une alternative au lait de vache, notamment pour les végétariens et les personnes intolérantes au lactose. Cependant, ce lait végétal n’est pas aussi sain que l’on pourrait le croire pour la santé. Est-il réellement meilleur que le lait de vache comme le prétendent certains ?

Les bienfaits du lait de soja

Le lait de soja est obtenu à partir de graines de soja broyées. Facile à digérer car il ne contient pas de lactose, il remplace le lait ou les fromages de vache dans les régimes amincissants ou végétariens.

Naturellement riche en protéines et en nutriments, le lait de soja possède une faible teneur en calories, il est donc idéal pour perdre du poids.
Il apporte également 8 acides aminés essentiels et des acides gras poly-insaturés qui préviennent les maladies cardiovasculaires et diminue le taux de cholestérol dans le sang. Toutefois, le lait se soja peut présenter des inconvénients et des risques pour la santé…

Lait de soja : quels risques pour la santé ?

Pesticides et OGM : un risque de cancer

Sauf si vous achetez du soja ou du lait de soja 100% biologique, vous avez de grandes chances de consommer du soja génétiquement modifié.
Des gènes spécifiques sont modifiés, supprimés ou ajoutés dans le patrimoine génétique des plantes afin de les rendre plus résistantes ou généralement, plus tolérantes aux herbicides tels que le Soja RoundUp Ready de Monsanto. Ce dernier permet ainsi aux plantes de soja tout en tolérant la présence de glyphosate, notamment.

On ne sait pas encore si ces manipulations génétiques ont une incidence sur notre santé mais en toute logique, si la plante OGM croît à l’aide de glyphosate, en permanence présent dans le sol où elle puise l’eau et dont le lien avec plusieurs types de cancer a été trouvé, la plante et ses fruits ou légumes devraient également contenir des pesticides comme le glyphosate.

Beaucoup de phyto-œstrogènes

Sur ce point, les avis des chercheurs divergent. Certains pensent que les phyto-œstrogènes présent dans le lait de soja sont à l’origine de perturbations hormonales du cycle menstruel féminin et de la lactation chez la femme, ainsi que de la diminution de la qualité du sperme chez l’homme, entre autres impacts négatifs. D’autres chercheurs affirment qu’au contraire, le lait de soja aide à réduire les symptômes de la ménopause (bouffées de chaleur…) et permettent de diminuer les risques de cancer du sein.

La présence d’aluminium

Pendant la fabrication industrielle du lait de soja, celui-ci est chauffé à haute température, ce qui altère ses protéines et augmente sa teneur en aluminium, car le lait de soja est versé dans des cuves en aluminium pour en supprimer l’acide, mais des particules d’aluminium se retrouvent dans le produit fini.

Attention, si vous consommez régulièrement du lait de soja, vous risquez d’exposer votre organisme à une forte concentration en aluminium, dont l’effet est toxique sur les reins et le système nerveux, et connu pour augmenter les risques de développer la maladie d’Alzheimer.

De grandes quantités d’acide phytique

L’acide phytique est une molécule naturellement présente dans les grains de céréales, les graines oléagineuses et dans certains légumes-racines.

D’après certaines études, le lait de soja :

  • inhibe l’absorption de certains nutriments comme le magnésium et le zinc
  • altère la digestion et l’absorption d’aliments comme la viande, les œufs et les légumines

D’un autre côté, d’autres études scientifiques ont prouvé que l’acide phytique présent dans le lait de soja possède un fort pouvoir antioxydant semblant efficace pour la prévention et le traitement de certaines maladies dégénératives telles qu’Alzheimer ou le cancer.

Les bienfaits du lait de vache

Le lait de vache est une source complète et naturelle en protéines, béta carotène, vitamines D, E, C, B (1, 2, 3, 5, 6, 12) et en minéraux : sodium, magnésium, phosphore, potassium, calcium, fer, zinc, sélénium, iode.
Très riche en calcium, il contribue à la solidité des os et des dents. Un bol de lait apporte 25 % des apports journaliers recommandés en calcium.

Le lait de vache est un aliment naturellement riche en glucides (sucre), en lipides (gras) et en cholestérol, il faut juste ne pas en abuser : pas plus de 4 verres de lait par jour sans compter le fromage !

Les risques du lait de vache pour la santé

Selon une étude réalisée sur 86 000 personnes, les apports très élevés en calcium de plus de 2 g par jour (au-dessus des apports nutritionnels conseillés) ont pu causer une augmentation des cas de cancers de la prostate. Si vous respectez la dose journalière recommandée, il n’y a aucun risque.

Lourd à digérer, le lait de vache peut provoquer des ballonnements et les intolérances au lactose. Avant d’arrêter toute consommation de lait de vache, essayez du lait de vache demi-écrémé ou écrémé, vus devriez sentir la différence dans vos intestins.

Enfin, les acides gras saturés présents dans le lait de vache auraient tendance à fixer les toxines présentes dans le corps. C’est pourquoi on recommande aux personnes souffrantes  d’une maladie de ne pas consommer de lait de vache jusqu’à leur guérison complète. C’est le surpoids dû à la consommation excessive de produits laitiers (beurre, yaourts, fromages, crèmes, lait) qui est responsable de la formation de graisse dans les tissus, ce qui être cancérigène en excès.

Pour conclure, consommez le lait de vache ou de soja avec modération et adoptez en parallèle un régime alimentaire sain et équilibré. Restez à l’écoute de votre corps afin de déterminer d’éventuels signes d’allergies ou de perturbations fonctionnelles.

Sources : Santé Plus Mag, Ligne en Ligne