,

20 médecines douces ou alternatives et leurs bienfaits

20 médecines douces ou alternatives et leurs bienfaits
Notez cet article

L’Organisation Mondiale de la Santé a recensé 400 médecines douces ou alternatives. En France, seules quatre disciplines sont reconnues par l’Ordre des médecins : l’homéopathie, l’acupuncture, la mésothérapie et l’ostéopathie. Pourtant, elles attirent de plus en plus, en 2015,  40% des Français y ont déjà eu recours selon l’Ordre des médecins. Pour vous y retrouver, voici une liste de 20 médecines douces principales et leur définition.

1) L’acupuncture

L’acupuncture est une médecine traditionnelle chinoise (MTC) basée sur une approche énergétique et holistique. Elle agit sur le Qi, l’énergie qui circule dans le corps par les méridiens. Le praticien va insérer de fines aiguilles à la surface de la peau afin de stimuler des points d’acupuncture précis et régulariser les fonctions physiologiques, organiques et psychiques ciblées.

Certaines mutuelles peuvent rembourser des séances d’acupuncture sous certaines conditions, voire d’autres types de médecines douces. Pour trouver la bonne, vous pouvez utiliser un comparateur de mutuelle pas cher
pour y voir plus clair.

2) L’apithérapie

Du latin apis qui signifie abeille, l’apithérapie est aussi ancienne que l’apiculture, la culture du miel. Elle consiste à utiliser les produits issus du travail de l’abeille tels que le miel, la propolis, le pollen, la gelée royale et le venin à des fins diététiques et thérapeutiques.

3) La chiropratique

La chiropratique consiste à pratiquer des manipulations des zones cervicaledorsale et lombaire, voire sur d’autres parties du corps, dans le but d’ajuster les vertèbres.

Cette discipline peut aider à réduire les douleurs lombaires (mal de dos), soulager les maux de tête, la douleur au cou et les hernies discales.

4) La fasciathérapie

La fasciathérapie est une technique manuelle essentiellement pratiquée par des professionnels de formation masseurs kinésithérapeute. Cette méthode de massage doux et profond vise à éliminer le stress, les douleurs, les chocs ou les micro-traumatismes physiques et psychiques.

5) L’art-thérapie

L’art-thérapie est une méthode de psychothérapie qui consiste à exprimer ses envies, ses rêves, ses émotions et sentiments intérieurs par la création artistique (dessin, peinture, collage, sculpture, etc.) sans se préoccuper de la qualité ou de l’apparence de l’oeuvre finale.

6) L’aromathérapie

L’aromathérapie consiste à utiliser les essences aromatiques des plantes pour se soigner. Ces essences se retrouvent sous la forme d’huiles essentielles, très utiles pour guérir ou traiter de nombreuses affections, maladies et virus (toux, maux de tête, sinusite, asthme, problèmes digestifs, insomnie, fatigue, blessures sportives, pelade, etc.)

7) Le Feng-Shui

Le Feng Shui est une pratique chinoise millénaire dont l’objectif est de situer, concevoir et aménager les bâtiments ou les meubles d’une pièce de manière à favoriser chez les gens qui y vivent ou y travaillent, la santé, le bonheur, la prospérité et la spiritualité. Le terme Feng Shui signifie l’équilibre entre le vent (Feng) et l’eau (Shui).

La pratique du Feng Shui tend donc concrètement, par exemple, à changer la fonction de certaines pièces,  à disposer les meubles autrement de façon à fluidifier les axes de circulation, à dégager des espaces ou à ajouter ou retirer des couleurs dans une pièce.

8) L’homéopathie

L’homéopathie se base sur le principe selon lequel le corps est capable de générer un processus naturel de guérison. L’homéopathe doit découvrir tous les symptômes du patient afin de déclencher le processus de guérison souhaité.

9) L’hypnothérapie

Il s’agit d’une forme de communication sous hypnose. Le but n’est pas d’éliminer les symptômes de la maladie, mais de les écouter en demandant leur signification à l’inconscient. L’hypnothérapie aurait la capacité de solliciter la créativité de l’inconscient en activant ses pouvoirs d’autoguérison. Elle est connue pour se débarrasser naturellement de certaines maladies, d’une addiction, du stress, d’une phobie ou d’insomnie.

10) La kinésiologie

La kinésiologie consiste à identifier une faiblesse musculaire spécifique et à la corriger pour rendre leur tonicité aux muscles.

Le kinésiologue s’intéresse donc à la fonction neuromusculaire dans sa relation avec les mécanismes physiologiques, chimiques et émotionnels. Au cours d’une séance, il pratique un test musculaire pour évaluer les fonctions neurologiques et musculaires.