in

Quelles sont les meilleures épices pour la santé ?

Crédits : Taken - Pixabay
Quelles sont les meilleures épices pour la santé ?
noté 5 - 2 votes

Alors que les propriétés médicinales de certaines plantes et épices sont transmises de génération en génération depuis longtemps, de récentes études scientifiques ont permis de mieux comprendre leur efficacité. Riches en vitamines, en antioxydants, en minéraux et en divers nutriments, certaines épices sont utiles pour lutter contre les radicaux libres, responsables du développement de maladies et du vieillissement des cellules.

1) La cannelle, anti-infectieuse

La cannelle provient de l’écorce du cannelier, un arbre principalement cultivé en Asie du Sud. C’est l’une des épices les plus anciennes. En plus d’être stimulante et aphrodisiaque, la cannelle est l’un des meilleurs remèdes naturels pour soigner la grippe.
Versez 2 g de poudre de cannelle dans une tasse d’eau bouillante, laissez infuser pendant 10 minutes avant de déguster. Vous pouvez en boire jusqu’à 2 ou 3 tasses par jour.

La cannelle serait également efficace pour faire baisser naturellement le taux de sucre dans le sang (glycémie). D’après une étude, la consommation d’une tarte aux pommes à la cannelle peut diminuer les niveaux de glucose dans le sang. Consultez votre médecin avant de prendre régulièrement de la cannelle en plus de votre traitement si vous souffrez de diabète.

2) Le curcuma, l’épice anticancer et anti-inflammatoire

Crédits : Pixabay

Le curcuma est souvent transformé en poudre de couleur jaune orangée, obtenue à partir du rhizome de la plante herbacée qui pousse principalement en Asie (Curcuma longa). De nombreuses études scientifiques menées ces dernières années ont révélé que le curcuma contient de puissants antioxydants, ce qui en fait un anti-inflammatoire naturel.

En cas d’inflammation chronique (arthrite, réactions allergiques, ischémie, athérosclérose), de cancers, la consommation de curcumine via le curcuma aiderait à soulager les douleurs et les réactions inflammatoires.

Associée à la Boswellia serrata, une plante traditionnellement employée en médecine ayurvédique, les résultats seraient meilleurs, notamment dans le traitement de l’asthme bronchique ou du syndrome du côlon irritable.

D’après des études statistiques, les indiens, qui sont de grands consommateurs de curcuma, sont beaucoup moins touchés par le cancer que les occidentaux (cancers du sein, de la prostate, du poumon et du côlon) ou par les maladies cardiovasculaires et la maladie d’Alzheimer.

La curcumine possède également des vertus anti-infectieuses qui luttent contre les virus. Mais elle facilite également la digestion et soulage les troubles digestifs. Par ailleurs, elle favorise l’augmentation du cholestérol HDL, le « bon » cholestérol.

Comme toujours en ce qui concerne les remèdes naturels, il est préférable de consulter un médecin pour être conseillé sur la posologie et la durée d’un éventuel traitement à base de curcuma (naturopathe).

3) Le gingembre

Le gingembre, principalement cultivé en Asie, occupe une place importante dans la pharmacopée de la médecine traditionnelle chinoise. Il est peut être utilisé pour traiter de nombreux symptômes, affections ou maladies :

  • rhume,
  • gastro-entérite,
  • diarrhée,
  • maux de ventre,
  • arthrite,
  • mal des transports, nausées,
  • douleurs arthritiques,
  • problèmes de circulations du sang,
  • cancers,
  • fatigue,
  • problèmes d’érection,
  • vertiges, étourdissements…

Râpez l’équivalent de 2 cuillères à café de gingembre dans un bol d’eau bouillante et laissez infuser pendant 10 minutes. Vous pouvez ajouter un peu de miel et du jus de citron pour le goût et pour renforcer son action.

Les gingérols contenus dans le gingembre empêcheraient la survenue des vomissements.

L’effet aphrodisiaque du gingembre est quant à lui bien connu. Sa consommation provoque un afflux de sang intense dans les organes périphériques, facilitant ainsi l’excitation et l’érection chez l’homme. De plus, le gingembre est riche en zinc, indispensable à la formation de la testostérone, l’hormone masculine.

Attention car la consommation de fortes doses de gingembre peut irriter les intestins. A fortes doses et pur, il peut provoquer des brûlures dans la bouche.

Source

Articles liés :

7 raisons pour lesquelles le curcuma est la meilleure épice pour la santé

Libido, une solution naturelle : la cuisine

Les 8 meilleurs super-aliments pour la santé