,

Voici les 4 meilleurs sports pour rallonger votre espérance de vie !

Les bénéfices du sport sur la santé sont désormais bien connus de tous, il réduit les risques de maladies du coeur et allonge votre espérance de vie. De nombreuses études ont été réalisées ces dix dernières années pour déterminer quels types de sport sont les meilleurs pour rester en vie le plus longtemps possible, voyons lesquels !

Explications sur la dernière étude réalisée

L’exercice physique a donc montré qu’il peut diminuer les risques de mortalité pour les personnes âgées de 50 ans ou plus.
C’est l’activité physique intense qui semble avoir le plus de bienfaits pour la santé.

En novembre 2016, le British Journal of Sports Medicine a publié un article dans lequel des chercheurs expliquent leur analyse de la relation entre le sport et la mortalité, en particulier avec la mortalité liée aux maladies cardio-vasculaires. Leur but était de déterminer quels types de sports procurent les meilleurs bienfaits pour la santé.

Ils ont analysé 11 études annuelles sur la santé pour l’Angleterre et l’Ecosse parues entre 1994 et 2008, en utilisant les données de 80 306 adultes d’environ 52 ans, notamment sur les sports qu’ils avaient pratiqués dans les 4 semaines précédentes et si leur activité était intense au point de transpirer ou de s’essouffler.

Les sept types de sports les plus populaires étaient : le vélo, la natation, l’aérobic-gymnastique, la danse, la course à pieds, le football-rugby, et les sports à raquettes (badminton, tennis, squash).

Dans l’ensemble, seuls 44% pratiquaient le niveau d’activité physique recommandé à leur âge.

En moyenne, chaque individu a été suivi pendant 9 ans. Pendant cette période, 8790 sont décédés et 1909 d’entre eux le sont suite à une maladie du coeur ou à une crise cardiaque, soit environ 22%.

Voici les meilleurs sports pour vivre plus longtemps

En comparaison avec les participants qui n’avaient pas fait d’exercice physique, le risque de mortalité était :

  • 47 % plus bas pour ceux qui pratiquaient des sports à raquettes (badminton, tennis, squash)
  • 28 % plus bas pour les nageurs
  • 27% plus bas pour les personnes pratiquant de l’aérobic/gymnastique
  • 15% plus bas pour les cyclistes.

Le football et le rugby n’ont pas montré de rôle particulier de protection contre les maladies cardio-vasculaires, peut-être parce que ces sports sont pratiqués trop périodiquement (davantage en été qu’en hiver ou inversement).

D’autre part, en comparant les joggers/coureurs à ceux qui ne courent pas, les premiers diminuent leur risque de mortalité de 43% et de maladies cardio-vasculaires de 45%. Mais, toutes variables confondues (en comparant avec ceux qui ne font pas de sport en général), cet effet disparaît.

L’importance de l’intensité de l’activité sportive

En analysant l’intensité de certaines pratiques sportives, les chercheurs ont découvert que plus l’activité physique est intense, plus son impact positif joue sur la longévité. Mais pour d’autres activités, c’est l’inverse, moins l’intensité de leur pratique est forte, plus grands sont les bienfaits.

Quoiqu’il en soit, l’exercice physique réduit le risque de mortalité et pratiquer n’importe quel sport est meilleur pour la santé que de ne pas en pratiquer du tout. Alors, à vos baskets !

Source