in

Neuropathie périphérique : causes, symptômes et thérapies alternatives

Crédits : RyanKing999 / Pixabay
Neuropathie périphérique : causes, symptômes et thérapies alternatives
noté 5 - 1 vote

La neuropathie est une pathologie qui affecte les nerfs du système nerveux périphérique, elle se manifeste par un ensemble de troubles divers comme la douleur et l’engourdissement des mains et des pieds. La personne atteinte d’une neuropathie est suivie régulièrement par un médecin car la maladie peut affecter les nerfs qui contrôlent le mouvement des muscles et ceux qui détectent les sensations. Dans certains cas, elle peut affecter les organes internes (cœur, vaisseaux sanguins). Quelles en sont les causes et les symptômes ? Quelles thérapies alternatives sont proposées ?

Neuropathie périphérique : quelles causes ?

Les origines de cette pathologie peut être très différentes selon les cas :

  • traumatismes,
  • infections,
  • troubles métaboliques (diabète),
  • exposition à des toxines ou à certains médicaments (alimentation).

Environ 30% des cas de neuropathie sont idiopathiques, c’est-à-dire que les médecins ne parviennent pas à en identifier la cause. Toutefois, 30% des neuropathies seraient liées au diabète.

Neuropathie périphérique : quels symptômes ?

Généralement, les symptômes de la neuropathie périphérique s’améliorent avec le temps si elle est traitée à temps, dès l’apparition des premiers symptômes et selon les cas. Ces symptômes dépendent notamment du type de nerfs touchés (moteur, sensoriel, autonome). Lorsque les nerfs moteurs sont endommagés, ils peuvent affecter les muscles.

Voici une liste non-exhaustive des symptômes rapportés par les patients atteints de neuropathie périphérique :

  • sensation de picotement ou de brûlure,
  • faiblesse musculaire,
  • crampes, spasmes,
  • perte d’équilibre et de coordination (difficultés à marcher, à courir, à ouvrir des bocaux…),
  • engourdissements, pincements, douleur,
  • sensation de décharge électrique,
  • diminution ou absence de sensation,
  • hypertension artérielle, tachycardie,
  • constipation, incontinence, diarrhée…

Consultez rapidement un médecin si vous vous sentez concerné(e) par l’un ou plusieurs de ces symptômes, il se chargera du diagnostic.

Quelles thérapies alternatives face à la neuropathie ?

Certaines thérapies alternatives ou naturelles auraient montré des résultats positifs sur le traitement et l’atténuation des symptômes causés par la neuropathie :

  • la chiropratique,
  • le yoga et la méditation,
  • la thérapie cognitive,
  • l’acupuncture.

En dehors de ces thérapies, les neuromodulateurs sont l’un des traitements traditionnellement proposés. Ils consistent à utiliser des technologies implantables et non implantables (électrique ou/et chimique) tels que des électrodes implantées dans le cerveau pour stimuler le cortex cérébral, ou la stimulation cérébrale profonde.

Quels conseils pour gérer la neuropathie?

Certains comportements permettraient de mieux gérer la neuropathie, voire d’en prévenir les symptômes tels que :

  • l’exercice physique (pour soulager la douleur et contrôler la glycémie notamment en cas de diabète),
  • arrêter de fumer,
  • adopter une alimentation saine et équilibrée,
  • les massages des mains et des pieds.

Source

Articles liés :

Névralgie d’Arnold : quelles thérapies alternatives ?

La chiropraxie pour guérir naturellement

À connaître ! 7 types de méditation et leurs bienfaits