in

Perte d’audition : 6 différents types de solutions

Crédits : Gilles MAIRET - Wikimedia
Perte d’audition : 6 différents types de solutions
noté 5 - 2 votes

Plus de 6 millions de Français connaissent des problèmes auditifs, généralement après 60 ans. La diminution ou la perte de l’audition peut être gênante dans la vie quotidienne et sociale. Quelles solutions sont proposées aux personnes malentendantes ?

Qu’est-ce que la presbyacousie ?

La presbyacousie se manifeste par la détérioration lente de l’audition. La personne commence généralement à remarquer une perte d’audition à l’occasion de réunions, de soirées entre amis ou de déjeuners de famille, lorsque le bruit environnant est assez important et l’empêche d’entendre normalement.

Quand cette perte d’audition devient gênante, notamment à partir du moment où la personne demande régulièrement à ses interlocuteurs de répéter ce qu’ils viennent de dire, il est conseillé de consulter un médecin généraliste. Celui-ci vérifiera la présence d’un bouchon de cérumen qui serait à l’origine de la perte d’audition. Si c’est le cas, il éliminera le bouchon et le patient entendra à nouveau correctement.

L’audiogramme : un examen pour évaluer la qualité de l’audition

Les audiogrammes tonal et vocal sont deux examens pratiqués par un médecin oto-rhino-laryngologiste (ORL). Ils permettent de déterminer :

  • le seuil auditif : le plus petit bruit que l’on peut entendre via des fréquences communes,
  • et le pourcentage de mots que l’on ne comprend pas (avec et sans bruit de fond).

Le médecin ORL vérifie que les deux tests correspondent et que le problème relève bien de la sphère ORL.

A partir de quand porter une prothèse auditive ?

Les degrés de surdité sont évalués en décibels, ils permettent de mesurer la pression acoustique (perception du volume sonore) et de déterminer si la personne a besoin d’une prothèse auditive :

  • surdité légère : perte d’audition entre 20 et 40 dB (décibels),
  • surdité moyenne : perte entre 40 et 70 dB,
  • surdité sévère : perte entre 70 et 90 dB,
  • surdité profonde : perte entre 90 et 1230 dB,
  • surdité totale ou cophose : perte totale de l’audition.

Les prothèses auditives sont conseillées à partir du moment où une surdité moyenne est diagnostiquée. Pourtant, seules 10% des personnes atteintes d’une perte d’audition de plus de 35 dB et 55% de celles présentant une perte de 44 dB sont appareillées.

Quels sont les types de prothèses auditives ?

La prothèse auditive permet d’amplifier les sons tout en corrigeant les distorsions, notamment dans des environnements sonores difficiles et bruyants. La plupart des prothèses proposées aujourd’hui sont capables de supprimer les bruits parasites pour faciliter la compréhension des interlocuteurs.

Il existe plusieurs types d’appareils :

  • les contours d’oreille, ils sont les plus utilisés et se placent derrière l’oreille,
  • les prothèses auditives à écouteur dans le conduit (RIC) : un écouteur est placé à l’intérieur du canal auditif,
  • les prothèses auditives intra-auriculaires (CIC et IIC) : invisibles, ils sont logés à l’intérieur du conduit auditif.

L’implant d’oreille moyenne

Lorsqu’il s’agit d’une surdité de transmission, les tympans ou les osselets sont atteints. Dans ce cas, les prothèses auditives sont peu efficaces et une opération chirurgicale peut être proposée : l’implant d’oreille moyenne (IOM), dont la durée de vie est de dix ans.

L’opération consiste à mettre en place dans l’oreille moyenne un petit dispositif qui fait vibrer la chaîne des osselets et qui va permettre d’entendre à nouveau normalement ou mieux.

La prothèse à ancrage osseux

La prothèse à ancrage osseux consiste à installer une vis en titane à l’arrière du pavillon de l’oreille qui va traverser la peau et s’ancrer dans l’os. Ensuite, un vibrateur amovible est clippé sur cette vis, ce qui permet de retrouver une ouïe correcte. L’opération, légère, est réalisée sous anesthésie locale.

L’implant cochléaire

Un implant cochléaire est un implant électronique qui permet de restaurer l’audition de personnes atteintes d’une perte d’audition sévère à profonde. Une opération chirurgicale vise à poser des électrodes dans la cochlée afin de stimuler directement les terminaisons nerveuses de l’audition et la rétablir.

Comment est remboursé le coût d’une prothèse auditive ?

Le prix d’une prothèse auditive peut varier du simple au quadruple, de 800€ à 4.000€ environ pour les deux oreilles. La Sécurité Sociale rembourse 65% de la somme sur la base de 199,79 € par oreille, soit 260 € au total, ce qui n’est pas suffisant. C’est pourquoi il est conseillé de choisir une mutuelle (complémentaire santé) intéressante qui prenne en compte ces coûts.

Le coût d’un implant d’oreille moyenne varie de 8.000 à 13.000€ pour une oreille, et celui d’une prothèse à ancrage osseux est d’environ 3.000€ environ. L’opération de l’implant cochléaire coûte quant à lui en moyenne 30.000€. Ces interventions sont partiellement prises en charge par la Sécurité Sociale et les mutuelles, renseignez-vous auprès des organismes correspondants.

Source

Articles liés :

La véritable manière de bien laver ses oreilles ! (sans coton-tige)

Langue des signes française : 5 infos à retenir

TOP 10 des choses que les médecins voudraient que tout le monde sache