in

Potomanie : boire trop d’eau peut-il être dangereux ?

Crédits : iStock
Potomanie : boire trop d’eau peut-il être dangereux ?
noté 3.5 - 11 votes
Certes, il est recommandé de boire un minimum d’1,5L d’eau par jour en moyenne. Mais savez-vous que le fait de boire trop d’eau peut être aussi dangereux pour la santé que de ne pas en boire assez ? Ce phénomène se nomme la potomanie, un trouble du comportement qui pousse à boire plus que nécessaire.

Qu’est-ce que la potomanie ?

En temps normal, 2L d’eau minérale par jour suffisent mais certaines personnes peuvent boire jusqu’à 24L d’eau par jour. C’est la potomanie, ou polydipsie, signifiant « boire de trop », elle s’accompagne évidemment d’une polyurie de plusieurs litres par jour. Les urines sont claires et très fréquentes. Il s’agit d’un trouble du comportement alimentaire d’origine psychique, il correspond généralement à un processus de purification ou de purge.

La potomanie se caractérise par un besoin permanent et irrépressible de boire de l’eau en quantité même en l’absence de circonstances particulières comme le sport ou la canicule. Elle passe souvent inaperçue à côté de l’anorexie mentale ou de la boulimie mais elle peut aussi être liée à une fragilité psychique ou à des troubles de la personnalité.

Boire trop d’eau : quels risques pour la santé ?

Un risque d’intoxication

Il y a un risque mortel d’intoxication lorsque l’apport hydrique dépasse les capacités d’élimination rénales, c’est-à-dire, à partir de 10 litres d’eau par jour. A ce stade, l’eau stagne dans l’organisme sous forme d’œdèmes à cause du sodium trop dilué dans le sang et peut provoquer :

  • une crise d’épilepsie, via un œdème du cerveau
  • ou un arrêt cardiaque, à cause du sodium trop dilué dans le sang.

De même, l’abus d’eaux minérales peut également conduire à un surdosage (sulfates, sulfures, bicarbonates, nitrates…) et déséquilibrer l’organisme.

Un risque de déshydratation

Lorsqu’on est déshydraté, la synthèse de l’hormone antidiurétique (HAD) augmente afin d’éviter la fuite urinaire. Mais en cas de potomanie, la personne ne synthétise presque plus de cette hormone HAD, ,donc s’il s’arrête  de boire brutalement du jour au lendemain, il risque la déshydratation !

Quel traitement ?

Pour prendre en charge la potomanie, il est conseillé de s’orienter vers un psychothérapeute afin d’enclencher un processus de déconditionnement. S’il s’agit d’une habitude plus que d’une maladie, cet article devrait avoir achevé de vous convaincre de stopper progressivement ce comportement, 2L d’eau par jour en moyenne, ça suffit !