in

Pourquoi les vaccins contiennent-ils de l’aluminium ?

Vaccin protection Docteur Tamalou
Crédits : Pixnio
Pourquoi les vaccins contiennent-ils de l’aluminium ?
noté 5 - 1 vote

Une étude française parue en mars 2017 relançait les débats sur la composition des vaccins. Les résultats attestent que l’aluminium contenu, même à faible dose, serait nocif pour la santé. Les scientifiques ne se prononcent pas contre les vaccins, mais demandent une accélération de la recherche sur ce sujet sensible.

Le 1er janvier dernier, 11 vaccins sont devenus obligatoires pour les enfants. Les polémiques ont alors enflé, notamment vis-à-vis des composants et de leur potentielle dangerosité.

Pourquoi les vaccins sont composés d’aluminium

Deux types de vaccins sont actuellement distribués en France : les vaccins atténués qui sont constitués de germes vivants (virus et bactéries) modifiés pour qu’ils perdent leurs pouvoirs infectieux, tout en gardant leur capacité à induire une protection chez l’individu vacciné. Et les vaccins inactivés qui ne contiennent pas d’agents infectieux vivants.
Les vaccins comportent, en plus de l’antigène vaccinal, un adjuvant qui se révèle être très souvent un sel d’aluminium.

Notre système immunitaire doit réagir lorsqu’un microbe pénètre dans notre organisme afin de l’éliminer. La présence d’adjuvants dans les vaccins inactivés est indispensable pour permettre une réponse immunitaire et donc une protection.

L’aluminium est-il dangereux ?

Les sels d’aluminium figurent comme l’un des adjuvants les plus utilisés dans le monde. L’étude réalisée a montré que les injections sur les rats, même à faible dose, de l’adjuvant aluminique “peut induire une accumulation d’aluminium à long-terme et des effets neurotoxiques”. Les souris présentant des troubles, faisaient l’objet de douleurs musculaires, de fatigue et parfois de comportement anormal. En outre, il existerait un lien potentiel entre des troubles du cerveau et le patrimoine génétique. Certains gènes rendraient le cerveau plus “attirant” pour l’aluminium.

Toutefois, le Ministère de la Santé ne s’alarme pas et explique que malgré les recherches scientifiques effectuées, aucune mise en cause sérieuse peut être formulée.
Selon les autorités, l’aluminium est l’un des métaux les plus abondants sur Terre. L’humain en absorbe de façon quotidienne et ceci via de multiples voies, notamment par le biais des légumes et des céréales qui en contiennent naturellement. “Les quantités d’aluminium apportées par les vaccins sont faibles (généralement 0,2 à 0,5 mg par vaccin, et en tout cas jamais plus de 0,85 mg) par rapport aux sources quotidiennes d’apport d’aluminium dans l’organisme (3 à 5 mg chaque jour par voie orale)”, peut-on lire sur le site Vaccination Info Service.

Sources : Vaccination Info Service, Europe 1

Articles liés : 

11 vaccins obligatoires en 2018 : pourquoi ? Quels droits, quels risques ?

Cancer du col de l’utérus : tout savoir sur ce vaccin très controversé

Les 10 pires menaces pesant sur la santé mondiale en 2018