in

Protéines animales et végétales : quelles différences, quels risques ?

Protéines animales et végétales : quelles différences, quels risques ?
Notez cet article

Dans un article publié sur le site Onmeda, le Docteur Romain Boutonné répond à des questions d’ordre médical sur les protéines animales et végétales. Certaines sont-elles plus cancérogènes que d’autres ? Peuvent-elles être à l’origine du diabète ? Les régimes végétariens ou végétaliens sont-ils dangereux pour la santé ? 

Les viandes rouges sont « probablement cancérogènes pour l’homme »

En 2015, une équipe de chercheurs du CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) ont classé les viandes rouges dans la catégorie des « cancérogènes probables pour l’homme » dans leur étude publiée dans la revue médicale The Lancet Oncology.

La viande transformée (charcuteries, salaisons, fermentation, fumaison, etc.) a été classée dans la catégorie 1 des « cancérogènes avérés avec une indication suffisante » concernant les cancers colo-rectaux. La viande transformée est donc reléguée au même rang que le tabac ou l’alcool lorsqu’elle est consommée quotidienne à une dose excessive (plus de 50 grammes par jour).

Consommation de viande, obésité et diabète de type 2

Une alimentation trop riche en protéines animales peut être à l’origine de l’obésité, de pathologies cardiovasculaires et du diabète de type 2. D’après les études réalisées, l’augmentation de la consommation de protéines végétales diminuerait le risque de développer un diabète de type 2 ou permettrait aux patients diabétiques de réguler leur taux de glycémie.

Il y a 100 ans, 80% des protéines consommées étaient végétales. Aujourd’hui, c’est l’inverse : près de 80% des protéines consommées sont d’origine animale, selon un rapport de l’OMS et de la FAO (Food & Agriculture Organization) de 2002. Les 8 acides aminés présents dans les protéines animales le sont aussi dans les protéines végétales.

Quels sont les types d’aliments les plus riches en protéines ?

En 2015, l’Association Végétarienne de France a révélé que les 13 aliments les plus riches en protéines sont d’origine végétale : soja, lentilles, pois cassés, fenugrec, etc. Toutefois, certains de ces aliments n’apportent en grande quantité qu’un seul des acides aminés essentiels.

Quels sont les risques liés au régime végétalien ?

Le végétalisme exclut tout produit laitier, ce qui peut entraîner une carence en calcium à l’origine de l’ostéoporose. Certains aliments d’origine végétale sont riches en calcium : amande, lait de coco, chou, brocolis, navet, pois chiches, haricots rouges, eaux minérales. D’autres sont plus riches en fer : lentilles, farine de soja, germes de blé, etc.

Par ailleurs, une carence en acides aminés essentiels peut déclencher des problèmes de peau, une diminution de la capacité de cicatrisation ou encore des troubles de l’immunité.

Pour le Docteur Romain Boutonné, le plus important est de varier les sources de protéines autant que possible.

Source

Articles liés :

Alternatives à la viande : 8 ingrédients riches en protéines végétales

Lait végétal : quels dangers pour les bébés ?

Viande rouge : quels risques pour la santé ?