in

Refouler ses émotions : quels impacts sur la santé et le corps ?

Crédits : iStock
Refouler ses émotions : quels impacts sur la santé et le corps ?
noté 4.5 - 2 votes

On appelle cela les troubles psychosomatiques : quand l’esprit souffre, la santé et le corps peuvent défaillir. Le lien entre le corps et l’esprit, ou le cerveau, est très fort. Par exemple, lorsque l’on refoule sa peur ou sa tristesse, on peut ressentir une boule dans l’estomac ou une sensation d’oppression. Quels sont les impacts sur la santé et sur le corps du refoulement de nos émotions ?

Des maux de tête à la dépression

Généralement, on parle de troubles psychosomatiques lorsque la personne qui en souffre refoule des émotions très intenses, des sentiments qu’elle n’arrive pas à assimiler et qu’elle gère mal. Par exemple, une personne qui ne s’épanouit pas dans au travail peut avoir mal à la tête ou au ventre au travail ou avant d’aller au travail, se sentir déprimée ou souffrir d’insomnie… Parfois, cette situation de stress peut provoquer des ulcères à l’estomac ou une dépression. Alors, cette personne doit parler de ce qui la dérange et agir avant de tomber malade, c’est-à-dire avant que les troubles psychosomatiques ne se manifestent.

Il en de même avec de nombreuses émotions négatives telles que la tristesse et le chagrin, ou encore la colère, qui peuvent également entraîner le développement de maladies.

Des maladies coronariennes aux maladies de peau

Le fait de refouler ses émotions pendant un certain temps peut avoir un effet soupape comme sur une ancienne cocotte minute. Les tensions s’accumulent jusqu’à ce que la pression soit trop forte et que la soupape saute et se mette à siffler.

Ces tensions et cette pression réprimées finit par ressortir et donc à avoir un impact sur le corps et/ou la santé, en provoquant parfois :

  • des maladies coronariennes, la manifestation la plus courante des maladies cardiovasculaires, elle est causée par des lésions au niveau des parois des vaisseaux qui irriguent le cœur,
  • des maux de tête intenses, liées au stress.
  • de l’asthme : le stress et certaines émotions peuvent provoquer une crise d’asthme.
  • des lombalgies, ou maux de dos, l’une des principales causes d’arrêt maladie, presque toujours associés à des problèmes de nature émotionnelle.
  • des problèmes de peau comme l’eczéma, qui se manifeste par des plaques rouges et une sensation de démangeaison, souvent associés au stress.

Libérez vos émotions au lieu de les refouler

Alors bien évidemment, on ne dit pas qu’il faut vous lâcher au point d’envoyer paître votre patron en lui présentant votre démission aujourd’hui ! Un peu de mesure et de communication ne fait pas de mal auparavant, ainsi que quelques semaines de mûres réflexions…

De même, inutile de laisser exploser un cocktail d’émotions négatives sur votre partenaire si vous avez des problème de couple. Libérer ses émotions, oui, mais dans le respect des autres et de leurs émotions également. Alors, en douceur.

Si vous avez repéré d’où vient votre stress, votre mal être, ou vos émotions négatives, ou positives, parlez-en calmement et en toute franchise avec la ou les personne(s) concernée(s). Vous vous sentirez ainsi libéré(e) du poids de ces émotions.

Source