in

La solitude plus meurtrière que l’obésité. Quelles solutions ?

Free Photos - Pixabay
La solitude plus meurtrière que l’obésité. Quelles solutions ?
noté 5 - 3 votes
Une nouvelle étude publié par des chercheurs de l’Université Brigham Young, une université privée américaine, alerte sur les dangers de la solitude. Celle-ci serait une menace pour la santé publique. Au même titre que l’obésité, elle diminuerait les chances de survie d’un individu. Quelles solutions s’offrent aux personnes souffrant de solitude ?

Une « épidémie de solitude » grave pour la santé publique

La nouvelle étude a été présentée lors de la 125ème Convention annuelle de l’Association Américaine de Psychologie (American Psychological Association). Ses auteurs avertissent que l’isolement social et la solitude sont la « prochaine grande menace pour la santé publique, au même titre que l’obésité ». Ils rappellent que le lien social est un besoin fondamental et crucial pour le bien-être et la survie de l’Homme.

Selon l’auteur principal de l’étude, Dr Julianne Holt-Lunstad, professeur de psychologie à l’Université Brigham Young, les Etats-Unis comptent plus de 40 millions d’adultes de plus de 45 ans souffrant de solitude chronique.

Les personnes de plus de 45 ans sembleraient être les plus exposées à l’isolement social mais la solitude peut toucher, plus rarement, des nourrissons privés du contact de leur mère à la naissance ou des enfants abandonnés ou chassés par leurs parents.

Toutefois, le risque de mortalité prématuré associé à l’isolement social est plus important chez les plus âgés, « une préoccupation croissante en Santé publique avec le vieillissement des populations« , d’après le Dr Holt-Lunstad.

Plusieurs facteurs sont soupçonnés d’aggraver la solitude. Les dernières données de recensement aux Etats-Unis montrent que plus d’un quart de la population, soit plus de 25%, vit seule. De plus, la moitié de la population n’est pas mariée et les taux de mariage ou de vie en couple diminuent ainsi que le nombre d’enfants par foyer.

La solitude augmente le risque de décès prématuré

La première étude menée par l’équipe de chercheurs a été menée sur 148 études portant au total sur plus de 300.000 participants. Les résultats avaient affirmé qu’entretenir des liens sociaux réduisait le risque de décès prématuré de 50%.

La seconde et dernière méta-analyse de l’Université Brigham Young a porté sur 70 études représentant plus de 3,4 millions d’individus d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Asie et d’Australie. Ses résultats ont confirmé que l’isolement social, la solitude et la vie en solo augmentent le risque de décès prématuré davantage que l’obésité.

« Avec un vieillissement croissant de la population, l’effet sur la santé publique ne devrait qu’augmenter. En effet, de nombreux pays du monde suggèrent maintenant que nous sommes confrontés à une « épidémie de solitude »« , ont livré les auteurs de l’étude.

Les chercheurs appellent :

  • les professionnels de santé à inclure « le lien social » dans les consultations médicales,
  • les particuliers à mieux préparer leur retraite,
  • les associations à renforcer les espaces partagés et les actions sociales.

Quelles solutions pour lutter contre la solitude ?

Selon la tranche d’âge à laquelle appartient la personne qui se sent seule, plusieurs solutions s’offrent à elle.

Crédits : Rawpixel – Pixabay

La colocation entre jeunes ou entre seniors

Plusieurs sites web proposent des offres de colocations :

  • entre étudiants / jeunes adultes (Le Bon Coin, appartager, cheznous.fr…)
  • ou entre seniors (coloc-senior.fr, colocation-adulte.fr, location-logement-senior.fr)

Héberger une personne en échange de services

Si vous souhaitez rester chez vous ou dans un logement adapté mais choisi par vos soins ou par vos proches, vous pouvez opter pour l’hébergement contre services.

Ainsi, la personne que vous hébergez ne paie pas de loyer pour la chambre qui lui est mise à disposition ainsi que les espaces en commun (cuisine, salle de bains, salon, jardin).

Cette personne vous rend des services en échange de cet hébergement, par exemple, 2 à 5 heures de services par semaine.

4h x 10€/ heure (si la personne était payée) = 40€ par semaine, soit l’équivalent d’un loyer de 160€ par mois, sans les charges, ce qui semble honnête au vu des obligations de l’hébergé.

Vous pouvez lui demander une participation aux charges d’eau, de chauffage et d’électricité (+ internet éventuellement), ainsi qu’aux courses alimentaires en fonction du nombre de repas que l’hébergé partage avec vous par semaine.

Les résidences de seniors

Les maisons de retraite et les familles d’accueil pour personnes âgées ont de moins en moins de succès, les familles ne sont pas toujours rassurées d’y laisser leur aïeul.

Les résidences spécialement adaptées au seniors représentent une nouvelle alternative. Du T1 au T3, les appartements sont spécialement aménagés à la mobilité des seniors et sont souvent entourés d’espaces verts propices à la promenade, avec des commerces et des services de proximité.

Ascenseur, animations, salle commune, services à la carte, régisseur, ces résidences comprennent de plus en plus d’options incluses dans le loyer pour le plus grand bonheur des personnes âgées et de leurs familles.

Devenir bénévole dans une association

Pour les personnes seules qui ont de l’énergie à revendre, devenir bénévole dans une association pour une cause qui leur tient à cœur peut changer leur vie. Etre entouré de personnes sensibles aux mêmes (bonnes) causes que soi et agir à son niveau, en groupe, pour lutter pour ou contre un thème de société peut être bénéfique.

Les services sociaux des communes ou des départements

Certaines communes ou départements mettent en place des dispositifs permanents ou des actions ponctuelles ou régulières pour lutter contre l’exclusion et l’isolement social(e).

Les sites de rencontres d’amis ou de partenaires sportifs

Certains sites de rencontres permettent de rencontrer de potentiels partenaires de vie, amants ou amis. Ainsi, les sites de couchsurfing ou de woofing permettent de voyager à moindre frais tout en rencontrant de nouvelles personnes en étant herbergé chez elles, les sites de rencontres amicales tels que « on va sortir » ou « partenairesport.fr » permettent de rencontrer des partenaires de loisirs, de sports ou d’autres passions communes.

Internet oblige

Fouinez, trouvez, contactez, ne restez pas seul(e) ! Internet permet à tous ceux y ayant accès de lier des contacts et des amitiés peu importe où ils se trouvent.

Source

Articles liés :

Rester enfermé(e) toute la journée chez moi, c’est mauvais pour ma santé ?

Grands-parents : le baby-sitting, remède naturel contre l’Alzheimer ?

9 conseils pour vivre plus longtemps et en meilleure forme