in

Syndrome du piriforme : symptômes et traitements naturels

Patrick J. Lynch & KDS4444 - Wikimedia
Syndrome du piriforme : symptômes et traitements naturels
noté 4.1 - 30 votes

Si vous ressentez régulièrement des douleurs dans la hanche, les fesses et les jambes, il peut s’agir du syndrome du piriforme. Ce syndrome survient généralement à partir de 40 ou 50 ans, il est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes et résulte le plus souvent d’un macrotraumatisme dans la région fessière, entraînant une inflammation des tissus mous et une compression du nerf. Quels sont les symptômes et les traitements naturels ?

Qu’est-ce que le syndrome du piriforme ?

Le syndrome du piriforme est une maladie neuromusculaire caractérisée par une douleur à la hanche et à la fesse. Cette douleur est causée par une névrite périphérique du nerf sciatique, elle-même due à une affection anormale du muscle piriforme.

Le syndrome du piriforme est souvent négligé dans les milieux cliniques car ses symptômes peuvent faire penser à la radiculopathie lombaire ou à la dysfonction sacro-iliaque, à la sacro-ilite, à la sciatique ou encore à la bursite trochantérienne.

Les personnes atteintes de lombalgie doivent être particulièrement vigilantes car au moins 6% des patients ayant été diagnostiqués d’une lombalgie ont plus tard su qu’ils étaient atteints du syndrome du piriforme.

Quels sont les risques d’un retard ou d’une absence de diagnostic ?

Le retard dans le diagnostic du syndrome du piriforme peut conduire à :

  • des maladies pathologiques du nerf sciatique,
  • un dysfonctionnement somatique chronique,
  • une douleur, une paresthésie, une hyperesthésie et une faiblesse musculaire.

Si le médecin reconnaît les symptômes et les signes du syndrome du piriforme, un traitement approprié en temps opportun sera possible.

Syndrome du piriforme : les symptômes

Voici les symptômes les plus fréquents chez les patients atteints du syndrome du piriforme :

  • une douleur accrue après s’être assis pendant plus de 15 à 20 minutes,
  • des spasmes musculaires sur le muscle piriforme,
  • une compression du nerf sciatique,
  • difficulté à marcher,
  • une douleur aux jambes en position assise ou les jambes croisées,
  • des douleurs au niveau de l’aine et du pelvis,
  • une douleur ou une paresthésie dans la région postérieure de la cuisse,
  • une douleur cervicale, thoracique et/ou lombaire,
  • des troubles gastro-intestinaux,
  • des maux de tête.

Plus de 79% des patients atteints du syndrome du piriforme constatent une réduction de leurs symptômes suite à l’utilisation de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et de relaxants musculaires.

Syndrome du piriforme : quels traitements naturels ?

Plusieurs remèdes naturels peuvent aider à soulager les douleurs liées au syndrome du piriforme tels que :

  • l’application de glace,
  • le repos,
  • l’étirement du muscle piriforme,
  • le renforcement des muscles abducteurs et des adducteurs,
  • les étirements musculaires et des tissus mous,
  • la thérapie myofasciale,
  • les techniques d’énergie musculaire,
  • les médecines douces comme l’acupression, l’acupuncture, l’ostéopathie…

L’objectif du traitement du syndrome du piriforme par les médecines douces, pour le patient, consiste à rétablir une meilleure capacité de mouvement et à diminuer la douleur.

Source