in

TOC : symptômes, catégories et thérapies

Crédits : SIphotography - iStock
TOC : symptômes, catégories et thérapies
noté 5 - 1 vote

Les TOC, pour « troubles obsessionnels compulsifs », peuvent toucher les adultes comme les enfants, sans distinction de sexe. Cette maladie est difficile à vivre au quotidien pour les personnes qui en sont atteintes. Selon les spécialistes, plus le TOC est diagnostiqué tôt, plus on a de chances de s’en sortir. Quelles sont les thérapies conseillées pour lutter contre les TOC ?

Comment repérer un TOC ?

Le trouble obsessionnel compulsif est une maladie anxieuse qui peut être, selon les cas, assez sévère. Il se manifeste par deux symptômes :

  • l’obsession
  • et la compulsion.

La personne est comme soumise à des idées impératives, envahissantes et angoissantes.

Le TOC n’est pas une simple manie, mais une véritable pensée obsédante que la personne ne parvient pas à réprimer, même si elle a honte de ce qu’elle doit faire pour ne plus angoisser. Les personnes atteintes d’un TOC peuvent très bien avoir conscience de l’absurdité de leur comportement, mais leur sentiment d’obligation de procéder à leur rituel est plus fort que la honte.

Les causes à l’origine du développement d’un TOC restent assez mystérieuses. Il pourrait s’agir de facteurs génétiques, neurobiologiques, environnementaux, hormonaux, infectieux, ou traumatiques.

Quels sont les différents types de TOC ?

Il existe 5 principaux types de TOC :

  • Le nettoyage récurrent : les rituels de lavage ou de nettoyage sont associés à une peur de contamination et de souillure.
  • La vérification : la personne vérifie plusieurs fois (fermer la porte, chercher ses clés, etc.) car elle doute de manière obsessionnelle.
  • L’accumulation : la personne ne parvient pas à jeter ce qui lui appartient (papiers, vêtements jamais portés, objets inutiles) et les objets s’entassent.
  • L’obsession de l’ordre et de la symétrie : le rangement est effectué dans un ordre précis (couverture, crayons, etc.), la personne ne supporte pas que les choses changent de place.
  • Les rituels mentaux : la personne se répète les mêmes pensées sans cesse ou des formules (calculs) en suivant une procédure stricte.

Quelles thérapies pour lutter contre les TOC ?

Les guérisons complètes de TOC restent rares, mais une rémission partielle est possible.

Certains traitements ou thérapies peuvent être efficaces selon les cas :

  • un traitement à base d’antidépresseurs spécifiques (Prozac, Zoloft…), prescrit par un spécialiste,
  • une thérapie cognitive et comportementale, dont l’objectif est d’aider le patient à modifier les comportements qui le gênent et à diminuer ses obsessions.

73% des personnes atteintes d’un TOC sont dans un état de dépression majeur. Parfois, les personnes peuvent souffrir de TOC et de troubles bipolaires (maniaco-dépressifs). Dans ce cas, il est indispensable d’être médicalement suivi par un spécialiste psychologue ou psychothérapeute.

Source

Articles liés :

Connaissez-vous les 5 principales causes de dépression ?

Dépressif ou pas ? Faites le test, ou plutôt le calcul !

Reconnaîtrez-vous ces 5 signes de la dépression ? Comment agir ?