,

Top 10 des erreurs à éviter en matière d’hygiène intime

Certains produits et gestes d’hygiène intime peuvent fragiliser la vulve et la flore vaginale. Voici un Top 10 des erreurs à éviter absolument et quelques conseils pour rester propre tout en évitant les irritations, mycoses et autre problèmes à ce niveau.

1) S’essuyer d’arrière en avant

Cela paraît évident. Après être allée aux toilettes, ne vous essuyez pas d’arrière en avant (des fesses vers la vulve) mais inversement afin d’éviter que des bactéries intestinales migrent vers la vulve et provoquent des infections. Tamponnez la zone plutôt qu’essuyez.

2) Garder un tampon la nuit

Ne gardez pas de tampon dans le vagin toute la nuit pendant vos règles car vous risquez de développer le syndrome du choc toxique (SCT). Les tampons favorisent l’introduction de la toxine TSST-1 dans le vagin qui le colonise et qui passe ensuite dans le sang via la muqueuse de l’utérus.
Changez de tampon toutes les 4 heures, préférez des tampons, des serviettes biologiques ou encore la coupelle menstruelle, cette nouvelle alternative écologique au tampon classique !

3) Zapper les toilettes après un rapport

Ne pas uriner après un rapport sexuel augmente le risque d’infection urinaire favorisé par la pénétration. Uriner permet d’éliminer les germes de l’urètre.

4) Faire des douches vaginales

Certaines femmes réalisent des douches vaginales pour se nettoyer l’intérieur du vagin. Il faut absolument bannir cette mauvaise habitude car ce geste décape le vagin en éliminant les lactobacilles, les germes naturels présents autour du vagin. Cette habitude perturbe le pH naturel du vagin car l’eau a un pH neutre de 7 alors que le vagin a un pH acide de 4.

Si le vagin est moins acide, il risque de développer une vaginose, qui provoque une irritation et des pertes vaginales malodorantes, l’effet inverse de celui désiré !

5) Utiliser un gant de toilette

Cette habitude un peu vieillotte de la toilette intime au gant de toilettes semble vivre ses dernières heures. Les gynécologues affirment que l’utilisation du gant de toilette pour nettoyer les parties intimes augmente le risque d’infections car ils seraient de véritables nids à germes.
Appliquez votre gel de toilette intime avec la main, puis rincer à l’aide du pommeau de douche.