in

Troubles de l’érection : les solutions

MilanMarkovic / iStock
Troubles de l’érection : les solutions
noté 3.8 - 6 votes

Les troubles de l’érection sont un sujet encore très tabou pour les hommes qui en souffrent. En effet, beaucoup d’entre peuvent traduire cela comme un manque de virilité, et sont directement touchés dans leur fierté personnelle. Seulement, avec l’avancée de la science, il existe aujourd’hui de nombreuses nouvelles solutions qui permettent de remédier à ce problème qui peut gâcher la vie.

Consulter un spécialiste

La première chose à faire en cas de doute de présence de troubles érectiles est de consulter un spécialiste. En effet, il est possible de confondre troubles de l’érection et manque de désir. Il est donc important de mettre les bons mots sur les symptômes, afin de trouver des solutions adaptées. Il est également nécessaire de consulter dans la mesure où parfois, les troubles érectiles peuvent témoigner de problèmes bien plus graves : diabète, problème de la prostate, ou encore chute hormonale. Dans certains cas, une amélioration de l’hygiène de vie (arrêt du tabac, meilleure alimentation, activité physique…) pourra suffire pour éliminer les troubles érectiles, ou encore simplement un simple soutien psychologique. Si cela persiste, il faudra se tourner vers des traitements médicamenteux.

Les traitements médicamenteux

Lorsqu’on pense aux traitements médicamenteux pour traiter des troubles érectiles, on pense tout de suite à la fameuse petite pilule bleue. Mais il existe de nouveaux traitements qui ont pour but d’améliorer la qualité de l’érection, mais aussi son maintien. Pour plus d’informations, tournez-vous vers votre médecin ou urologue, qui vous conseillera sur le traitement le mieux adapté à vos attentes. Pour que ces traitements fonctionnent, il est toutefois indispensable qu’ils soient combinés à une stimulation sexuelle, mais aussi à du désir.

La crème intra-utérale

Lorsque les traitements médicamenteux ne suffisent pas, il est possible d’opter pour une crème intra-utérale à appliquer dans le canal urinaire. Elle permet d’obtenir une érection, mais encore une fois, il est indispensable d’être stimulé pour que cela fonctionne.

Les injections intracaverneuses après prostatectomie

Ce traitement consiste à s’injecter quelques minutes avant un rapport sexuel de la prostaglandine, à l’aide d’une petite aiguille, dans un endroit indolore de la verge. Il suffit de faire pénétrer l’aiguille de 2 mm seulement. La première injection est pratiquée par un médecin, et les suivantes par le patient lui-même. Ces injections permettent de retrouver une érection, mais garantissent également des rapports avec orgasme et éjaculation.

Les implants péniens

Cette méthode est utilisée en dernier recours, si toutes les autres solutions n’ont pas eu de succès. Elle consiste à placer dans la verge des petits cylindres en silicone, reliés à un dispositif de gonflage et à un réservoir. Le dispositif de gonflage se situe sous la peau, et fonctionne de la même façon qu’un petit bouton qu’on actionne. Le réservoir est lui installé dans le bas-ventre. Le patient peut alors gonfler et dégonfler lui-même la prothèse, afin d’avoir des rapports sexuels normaux. Il n’y a aucune différence pour la partenaire, qui ressentira les mêmes sensations qu’un rapport sexuel normal. Cette méthode est de plus en plus sollicitée, et semble satisfaire ses utilisateurs.

Les ondes de choc

Cette solution, encore à l’essai, consiste à exercer de petits chocs au niveau des corps caverneux afin de stimuler la circulation dans la verge.

Source

Articles liés :

Pourquoi les hommes ont-ils une érection le matin ?

Circoncision : quels effets sur la sexualité ?

Thérapie sexuelle : dans quels cas consulter un sexologue ?