in

Un « cœur portable » capable de sauver des vies en urgence

© France Bleu / Youtube
Notez cet article

Le Samu de Lyon expérimente déjà depuis deux ans l’utilisation sur le terrain de ce cœur portable. Capable de prendre le relai du cœur en cas d’arrêt, la machine permet de garder le patient en vie le temps du rapatriement.

La circulation extracorporelle

La « circulation extracorporelle » est une technique datant des années soixante-dix. Jusqu’à présent, elle n’était réservée qu’aux blocs opératoires et aux urgences hospitalières. Cette technique permet de détourner la circulation sanguine grâce à une machine. Celle-ci joue alors le rôle de pompe cardiaque, ce qui oxygène les poumons et surtout le cerveau.

Mais cette technologie est sortie du strict cadre opératoire depuis lors pour aider les services de secours dans leurs missions. En effet, la machine a été compactée de sorte qu’elle puisse être transportée. Le Samu de Lyon possède un véhicule dédié spécialement à cet engin, qui peut également être transporté par hélicoptère. Cette mobilité garantit une prise en charge optimale, et une intervention plus rapide.

douleur cœur
© stevanovicigor / iStock

Utiliser sur le terrain

C’est d’abord le Samu de Paris qui a testé un cœur artificiel, puis celui de Lyon a décidé de l’expérimenter depuis deux ans déjà. « La survie sans séquelles au cerveau est de 35 % », rappelait le professeur Pierre-Yves Gueugniaud, patron du Samu aux Hospices civils de Lyon pour Le Progrès. Sans l’utilisation de cette machine, les patients seraient très certainement morts.

Le chirurgien Matteo Pozzi, chirurgien cardiaque à l’hôpital Louis-Pradel, a formé cinq médecins-urgentistes, aux gestes d’implantations. Afin de garantir le fonctionnement parfait de la machine, l’implantation des canules reliées au cœur doit être parfaite. Celle-ci se fait via l’aine et permet au cœur artificiel de pomper convenablement le sang du patient.

Lors d’un arrêt cardiaque, la réanimation classique est d’abord tentée par les équipes du Samu. Si les massages cardiaques et les chocs électriques ne sont pas satisfaisants, au bout de vingt minutes le cœur artificiel sera utilisé. Cependant, tous les patients ne peuvent pas en bénéficier, « Seulement 5 % des patients justifient de l’utilisation de cette technique » rappel de professeur Gueugniaud.

Bénéficier de cette aide : les critères

Si tous les patients ne peuvent bénéficier de l’intervention de ce cœur de secours, c’est parcequ’il existe certains critères à respecter. Il faut notamment avoir :

  • Moins de 65 ans ;
  • Alerter le Samu le plus rapidement possible ;
  • Bénéficier d’un massage cardiaque.

Cette machine n’est pas là pour réanimer, elle permet de prendre le relai dans l’oxygénation de l’ensemble du corps. Si le cerveau d’un patient a cessé de fonctionner trop longtemps, même la circulation extracorporelle ne pourra rien faire.

Retrouvez une vidéo du Monde sur les gestes de premier secours :

Source

Articles liés :

L’Apple Watch peut aider la médecine

L’hypoxie : les causes, les symptômes et les traitements

L’hypertension : causes, symptômes et traitements