in

Bébé : ce que vous devez absolument savoir sur le torticolis du nourrisson

© Pixabay

Pendant la naissance, il est possible que le cou de bébé soit un peu malmené. Parfois, cela peut aboutir à un torticolis. Difficile à repérer, il est toutefois bénin dans la grande majorité des cas. Aujourd’hui nous vous racontons tout ce que vous devez savoir sur le sujet. 

Comment se manifeste un torticolis ?

La plupart du temps, bébé ne souffrira pas, ce qui peut rendre la détection de torticolis plutôt complexe. Voici cependant quelques indices qui peuvent vous aider à les repérer.

Tout d’abord, votre enfant peut éprouver des difficultés à tourner la tête. Cette dernière peut se retrouver désaxée » sur son buste. Cela peut l’amener à toujours tourner la tête dans la même direction. Dans ces cas là, n’hésitez pas à doucement palper son cou à la recherche d’une petite boule formée par la contraction d’un muscle.

Enfin, si bébé a une otite ou la varicelle, le virus ou la bactérie peuvent se loger dans son cou. C’est pour cela que les symptômes de ces maladies peuvent être également des douleurs au cou voire des torticolis.

bebe-mal-tete
Crédits :naumoid/ istock

Il existe le plus souvent deux sortes de torticolis chez les nouveau-nés

La forme la plus répandue est le torticolis musculaire congénital, ou TMC.  Il se développe dans les premiers jours ou les premières semaines de la vie du nourrisson. Le plus souvent, le torticolis trouve sa cause pendant l’accouchement, suite à un mauvais positionnement ou un faux mouvement.  Dans 75 % des cas, le TMC régresse par lui-même dans les 8 mois suivant la naissance. Pour les 25 % restants, des soins seront nécessaires pour en guérir.

La deuxième forme de torticolis, le torticolis congénital, est plus rare. Le phénomène est associé à des malformations de naissance. Il ne peut se résorber que par des soins après avoir effectué des examens médicaux spécialisés.

Comment guérir un torticolis chez le nourrisson ?

Tout dépend de la cause du torticolis d’une part, et de sa gravité d’autre part. Dans le cas d’un TMC, le torticolis peut se résorber tout seul après un certain temps. Dans certains cas et pour les bébés souffrant de torticolis congénitaux, des séances de kinésithérapie sont prescrites. Pour les cas les plus graves, une intervention chirurgicale peut être envisagée.

Enfin, si la cause est une infection ou une maladie comme la varicelle, des traitements médicamenteux pour les soigner feront disparaître les symptômes.