in

Le décalottage de bébé : une pratique risquée ?

Crédits :LeManna/ istock

Le décalottage du gland chez l’enfant et le bébé est un sujet que l’on aborde rarement. Pourtant il fait débat au sein de la pédiatrie. Alors que certains y voient une bonne mesure d’hygiène, d’autres pointent du doigt certains risques. Quels sont les avis pour et contre cette pratique ? 

Qu’est-ce que le décalottage ?

Le décalottage est une action qui consiste à décoller prépuce pour faire ressortir le gland du pénis. Le prépuce, c’est cette excroissance de peau qui recouvre l’extrémité du zizi. Dès la naissance et jusqu’aux premières années de sa vie, le prépuce est constamment collé au gland.

Dès lors, des adhérences peuvent se former ce qui provoque occasionnellement des sécrétions blanches appelées « smegma ». Même si cela n’est pas grave du tout, certaines personnes voient de bonnes raisons au décalottage de l’enfant, tandis que d’autres sont contre.

Quelles sont les raisons pour décalotter son bébé ?

Certains pédiatres sont favorables au décalottage de l’enfant. Selon eux, un décalottage progressif et en douceur jour après jour permettait de diminuer petit à petit les adhérences du prépuce sur le gland. La première raison invoquée est l’hygiène. En effet, l’absence de décalottage augmenterait les difficultés à laver le gland, ce qui amènerait à une accumulation de smegma.

Dans certains cas extrêmes, les adhérences seraient telles qu’elles empêcheraient l’enfant d’uriner correctement. Si cela arrivait, une opération chirurgicale serait nécessaire.

bebe-penis
Crédits : istock

Quels sont les risques selon ceux qui sont contre le décalottage ?

D’autres sont contre cette pratique. Pour eux, elle pourrait se révéler traumatisante pour le bébé ou l’enfant. Au mieux, le décalottage serait inutile car ces adhérences préputiales vont peu à peu disparaître de manière naturelle grâce à de petites érections.

L’Observatoire de la santé du pénis dénonce le risque d’infection liée à un tel geste. En effet, le prépuce joue au contraire un rôle protecteur empêchant les gents pathogènes de rentrer en contact avec le gland. Dans certains, u décalottage maladroit pourrait aussi provoquer des microdéchirures et donc des saignements.

À quel âge le faire ?

Que l’on soit pour ou contre le décalottage, il y a toujours la même période pour le faire ou ne pas le faire. Ainsi, pendant les premiers mois suivants la naissance, les bébés sont encore trop petits. Sachez toutefois qu’il n’existe de pas de consensus bien arrêté concernant le moment du décalottage. Chaque pédiatre aura son propre avis et ses propres conseils. Certains estiment qu’avant 24 mois, le décalottage est inutile car la verge est trop petite.

En ce qui concerne le décalottage naturel, celui-ci viendra vers trois ou quatre ans, lorsque les enfants commenceront à s’amuser avec leur zizi.