in

Maladie du baiser / mononucléose : causes, symptômes et remèdes naturels

© iStock
Maladie du baiser / mononucléose : causes, symptômes et remèdes naturels
noté 4.2 - 5 votes

La mononucléose est une infection, le plus souvent bénigne, provoquée par le virus d’Epstein-Barr, issu de la même famille que les virus de l’herpès. Elle est généralement transmise par la salive, d’où ses autres noms : “maladie du baiser” ou “maladie des amoureux”.

Comment se déclare cette maladie ?

La mononucléose se manifeste généralement par des maux de gorge, une très grande fatigue et une sensation de faiblesse dans tout le corps. Certaines personnes sont si durement touchées, qu’elles doivent cesser leurs activités durant quelques semaines.

Qui peut développer une mononucléose ?

La mononucléose touche le plus souvent les jeunes adultes et les adolescents, mais elle peut passer inaperçue chez les jeunes enfants. La présence du virus dans l’organisme n’infecte pas forcément l’individu. Certaines personnes peuvent être en bonne santé alors qu’elles sont porteuses du virus d’Epstein-Barr dans la salive.

Quels sont les symptômes de la mononucléose ?

La période d’incubation de la maladie s’étend sur un mois à un mois et demi, le virus se propage dans la bouche, puis dans la gorge et les ganglions, et il se propage ensuite dans le sang.

Voici les premiers signes qui caractérisent la mononucléose :

  • des douleurs musculaires permanentes,
  • la sensation de fatigue intense dès le réveil,
  • une éruption cutanée,
  • une angine douloureuse,
  • une perte d’appétit,
  • une forte fièvre pouvant durer jusqu’à 2 semaines,
  • plus rarement, des maux de tête et des ganglions inflammatoires en dessous de la mâchoire inférieure et derrière les oreilles.

Quel traitement pour soigner la mononucléose ?

La mononucléose est une infection virale bénigne et ne dispose donc pas de traitement spécifique pour la soigner, elle se guérit d’elle-même. La maladie disparaît au bout de 6 semaines, mais les douleurs et l’état de fatigue intense peuvent durer quelques mois de plus. Le médecin peut prescrire des antalgiques pour soulager ces symptômes. Parfois, des antibiotiques sont nécessaires pour prévenir l’apparition d’une éventuelle infection bactérienne.

Mononucléose – Ed Uthman

Le thé vert, un antiviral naturel

Le thé vert possède des propriétés antivirales contre les virus de la famille de l’herpès dont fait partie le virus Epstein-Barr. Plusieurs études ont montré que les composés du thé vert, appelés catéchines, inhibent la réplication du virus Epstein-Barr. Il faut laisser infuser le thé vert au moins 10 minutes avant de le déguster.

La propolis

La propolis est une substance produite par les abeilles pour protéger la ruche contre les virus et les bactéries. Elle est utilisée depuis l’Antiquité pour vaincre les maladies. Ses propriétés lui permettent de lutter contre les virus de la famille de l’herpès. Par ailleurs, plusieurs études ont montré que les composés de la propolis limitent la réplication du virus Epstein-Barr. De plus, ses vertus antiseptiques aident à soulager les maux de gorge, un des premiers symptômes de la maladie.

Sources : Grands Mères, Mononucléose