in

Syndrome du choc toxique (SCT) : causes, symptômes, traitement

© PIxabay - Wikimedia
Syndrome du choc toxique (SCT) : causes, symptômes, traitement
noté 3.6 - 5 votes

Le syndrome du choc toxique (SCT) peut toucher autant les hommes que les femmes et les enfants. Toutefois, 50% des cas surviennent chez des femmes et sont associés à l’utilisation de tampons ou de produits hygiéniques. Dans d’autres cas, le SCT peut être causé par une infection (piqûre d’insecte, brûlure, chirurgie).

Les causes du syndrome du choc toxique

Le syndrome du choc toxique (SCT) est dû à une infection bactérienne, généralement au staphylocoque doré (staphylococcus aureus). Des cas de choc toxique ont été observés après l’utilisation de tampons, de coupes menstruelles, de diaphragmes ou de capes, ou encore, plus rarement, après une opération chirurgicale, une blessure ou une piqûre d’insecte.

Choc toxique : quels symptômes ?

Les symptômes correspondant au SCT ressemblent à ceux de la grippe :

  • fièvre soudaine (38°C ou plus),
  • vomissements,
  • maux de gorge,
  • diarrhée,
  • éruption cutanée (type coup de soleil ou petits boutons rouges),
  • douleurs musculaires,
  • étourdissements ou évanouissement.

Consultez immédiatement votre médecin si vous constatez l’un ou plusieurs de ces symptômes et ôtez tout corps étranger (coupe menstruelle, tampon) ou serviette hygiénique utilisé (mettez-le dans un sac en plastique propre au cas où vous souhaiteriez le faire analyser par un laboratoire, pour preuve).

Le SCT doit être traité au plus vite afin d’éviter toute complication (atteinte d’autres organes).

En 2012, suite à l’utilisation d’un tampon hygiénique, la mannequin américaine Lauren Wasser a contracté le SCT et a du subir une amputation de la jambe droite. Depuis, elle interpelle les femmes sur ce sujet.

SCT : comment est-il traité ?

Généralement, le médecin préconise des antibiotiques qui sont efficaces pour éliminer les bactéries responsables de l’infection. Toutefois, les bactéries et les virus sont de plus en plus résistants aux antibiotiques, ce pourquoi cette infection doit être prise en charge très rapidement dès l’apparition des premiers symptômes.

Pour éviter toute infection au staphylocoque doré, lavez-vous les mains au savon et à l’eau avant et après avoir changé votre tampon, serviette ou coupe menstruelle. De même, changez votre tampon ou votre serviette toutes les 4 à 6 heures au maximum.

Source

Articles liés :

Top 10 des erreurs à éviter en matière d’hygiène intime

Avec Flex, faites l’amour sans avoir peur d’avoir oublié votre tampon !

La coupe menstruelle, comment fonctionne cette alternative écologique au tampon ?