in

Chute progressive de la tension artérielle : un signe de déclin ?

© Alterfines / Pixabay

D’après une nouvelle étude, l’état de la tension artérielle est un indicateur précis de l’état de santé d’un individu, et notamment des personnes âgées. Lorsque cette tension diminue progressivement, elle doit absolument être surveillée. D’après les chercheurs, cette baisse progressive de la pression sanguine dans les artères s’étalerait sur 14 à 18 ans avant le décès.

Surveillez votre tension, surtout après 60 ans !

L’étude, menée par des chercheurs de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni, a été publiée dans le “Journal of American Medical Association”. Leurs résultats révèlent que, chez certains patients âgés de plus de 60 ans, la tension artérielle commence à diminuer graduellement en moyenne 14 ans avant le décès. Les chercheurs ont analysé les mesures de pression artérielle de 46.634 patients âgés d’au moins 60 ans entre 2010 et 2014 et de 20.207 patients décédés, sur une période de 20 ans.

Le panel de participants comprenait des personnes en bonne santé et des personnes souffrant de maladies cardiaques ou de démence. D’après les chercheurs, 51,7% des femmes âgées en moyenne de 82 ans au moment du décès, ont souffert de tensions artérielles basses pendant 14 à 18 ans avant leur décès. Une diminution progressive de la tension artérielle a été observée.

On parle de tension artérielle systolique en cas de pression maximale dans les vaisseaux, lorsque le cœur se contracte. La tension diastolique correspond à la pression minimale observée après la contraction du cœur. La pression artérielle est considérée comme normale lorsque la valeur correspondant à la pression systolique est comprise entre 11-12 cmHg et lorsque celle de la pression diastolique se situe autour de 7-8 cmHg. L’hypertension artérielle désigne une pression anormalement forte du sang dans les artères.

Des sujets plus exposés que d’autres

Les chercheurs ont remarqué que certains types d’individus étaient plus exposés au risque de diminution progressive de la tension artérielle et donc, de décès précoce, notamment :

  • les personnes non traitées par des anti-hypertenseurs (diminution de la tension 10 à 3 ans avant le décès),
  • les patients souffrant d’hypertension artérielle,
  • les patients atteints de démence,
  • les patients atteints d’insuffisance cardiaque,
  • les personnes perdant tardivement du poids.

Source

Articles liés :

Santé cardiaque : elle peut dépendre de votre relation de couple !

7 remèdes naturels contre l’hypertension

Les 3 meilleurs aliments pour soigner l’hypertension artérielle