in

Comment limiter ses dépenses en soins dentaires et optiques ?

Crédits :AaronAmat/ istock

Les soins dentaires et d’optiques sont connus pour être particulièrement onéreux. En effet, le remboursement par la Sécurité Sociale varie d’un dentiste ou d’un ophtalmologiste à un autre. La plupart du temps, ce remboursement n’est pas total. Souscrire à une mutuelle santé est bien souvent un moyen efficace pour pallier cette difficulté. Mais encore faut-il bien la choisir. Nous nous retrouvons bien souvent avec des prix faisant le grand écart, sans trop que l’on sache pourquoi. Voici donc quelques conseils pour limiter vos dépenses en soins dentaires et optiques. 

Comparez les mutuelles existantes

Que ce soit pour les soins dentaires ou les soins optiques, le choix d’une mutuelle adaptée à vos besoins sera important. Voici quelques critères sur lesquels se baser : 

  • Les garanties et les exclusions de garanties : Ce qui est couvert de ce qui ne l’est pas (frais d’hospitalisation, consultations de médecins générales ou spécialistes, optiques et soins dentaires)
  • Les taux de remboursement
  • Le délai de carence 
  • La pratique du tiers payant ou non : il s’agit d’une dispense d’avance de frais de santé. Vous ne déboursez pas la somme prise en charge par votre mutuelle. 

Enfin, les délais de remboursement sont aussi un facteur décisif. Vous l’aurez compris, prendre en considération tous ces critères avant de faire son choix peut se révéler être une tâche difficile. Pour vous aider à choisir une mutuelle appropriée, il existe des comparateurs d’assurances sur internet pouvant vous proposer des devis gratuitement. 

Si vous souhaitez changer de mutuelle santé, cela sera possible à compter du 1er décembre 2020 après un an d’engagement.

Le reste à charge zéro, une belle avancée pour limiter les dépenses

enfant-lunettes-dents-appareil-dentaire
Crédits :MarianVejcik/ istock

La souscription à une mutuelle santé n’est bien souvent pas obligatoire. En effet, cette obligation ne concerne que les salariés du secteur privé. Cependant, elle vous permettait d’obtenir un bon remboursement de vos soins, en complément de la Sécurité Sociale. Mais même en comptant cela, il arrivait bien souvent que vous ayez toujours une somme à régler : c’est ce que l’on appelle le reste à charge. 

Mais cela est en train de changer. Suite aux promesses électorales d’Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle, des mesures sont en cours pour que dans certains cas, l’assuré n’ait plus rien à dépenser pour ses soins dentaires, d’optiques et d’aides auditive. 

Ces cas justement comprennent les besoins de santé nécessaires pour avoir une bonne hygiène bucco-dentaire et bien voir. L’ensemble de prestation concernée par cette réforme est appelée “panier 100% santé”. 

Pour le domaine de l’optique, les verres traitant l’ensemble des troubles visuels seront intégralement remboursés. Autre exemple, dans le milieu dentaire cette fois,  les prothèses amovibles bénéficieront également de ce remboursement au 1er janvier 2021. 

Demandez à votre dentiste ou ophtalmologue de réajuster ses tarifs

N’oubliez pas que c’est le spécialiste qui fixe ses prix ! Lorsque votre dentiste ou votre ophtalmologue rédigera votre devis, ce dernier vous demandera quelle est la part de votre mutuelle. Si vous répondez que vous n’en possédez pas ou bien que votre mutuelle ne vous remboursera qu’à hauteur de 100% ou 150%, il pourra éventuellement réajuster son tarif. Cela vous permettra de payer plus facilement le service qu’il vous devise. 

Faites faire des devis directement chez les spécialistes

Les tarifs sont donc fixés par les spécialistes. Par conséquent, rien ne vous empêche de leur demander leurs prix pour tel ou tel service. Reproduisez cela chez plusieurs autres dentistes ou ophtalmologues, et pour le même acte, comparez les tarifs !

Privilégiez éventuellement un dentiste ou ophtalmologue débutant

En effet, choisir un spécialiste en début de carrière peut être un bon moyen de réaliser des économies. Un dentiste débutant par exemple a de bonnes chances de proposer des tarifs moindre que ses homologues plus expérimentés, tout en étant au fait des dernières techniques. De plus, s’il vient d’ouvrir un cabinet, il y aura fort à parier que vous pourrez bénéficier d’un matériel à la pointe de la technologie. La qualité sera donc également au rendez-vous !