in

Durillons : causes, symptômes et traitements

Crédits :Konstantin Aksenov/ istock

Les durillons, tout comme les cors aux pieds, sont des petits bobos du quotidien la plupart du temps bénins, mais qui peuvent se révéler très désagréable voire dans certains cas s’infecter. Ils se caractérisent par la formation de corne et la sensation qu’un clou s’enfonce dans notre peau. 

Quelles sont les causes des durillons ?

Les durillons surviennent la plupart du temps suite à des actions répétées impliquant des pressions sur certaines parties du corps, généralement, les pieds, les mains et la hanche.

Certains sports ont tendance à favoriser l’apparition de durillons, comme le football, le footing ou encore la marche.  De plus, les peaux sèches et fines sont plus touchées par ce phénomène.

pied-cor-durillon-corne
Crédits :TKphotography64/ istock

À quoi reconnaît-on un durillon ?

Nous avons souvent tendance à confondre le durillon avec le cor de pied. Ce dernier se développe le plus souvent sur un pied déformé, atteint d’hallux valgus par exemple. Il se caractérise par de petites zones sur la peau plus épaisse que la moyenne. En leur centre, une partie est arrondie et translucide.

Les cors se localisent fréquemment sur le dessus du petit orteil et les bords du pied.

Le durillon, lui, est plutôt situé sur les points de pression du pied : les orteils et la voûte plantaire. La peau va alors s’épaissir, formant une corne d’un teint jaunâtre. Des sortes de clous de douleurs, très sensibles, se manifesteront rapidement au centre des plaques.

Comment les traiter ?

Le durillon, une fois installé, sera difficile à faire disparaître. Dès que vous voyez l’apparition des premiers symptômes, vous pouvez adopter la démarche suivante. Baignez le pied atteint dans de l’eau tiède afin de ramollir la peau. Puis, à l’aide d’une lime ou d’une pierre ponce, limer la zone concernée par les durillons. Allez-y doucement, pour ne pas provoquer de fissures. Appliquez enfin une crème émolliente pour adoucir le tout.

Répétez l’opération quotidiennement jusqu’à disparition des symptômes.

Mais plus qu’un traitement, le plus efficace reste encore la prévention :

  • Évitez de porter des chaussures trop serrées et trop longtemps
  • coupez vous régulièrement les ongles pour éviter tout risque d’infection
  • hydratez-vous souvent les pieds avec une crème nourrissante