in

Qu’est-ce que la dystonie, second trouble du mouvement le plus courant ?

© Milius007 / Pixabay
Qu’est-ce que la dystonie, second trouble du mouvement le plus courant ?
noté 4.1 - 15 votes

La dystonie est un trouble du mouvement d’origine neurologique qui provoque des contractions et des spasmes musculaires involontaires. La dystonie est considérée comme le deuxième trouble du mouvement le plus courant après la maladie de Parkinson. Comment se manifeste-t-elle ? Existe-t-il des remèdes naturels ?

Symptômes de la dystonie et types de troubles

La dystonie se manifeste par :

  • des contractions musculaires involontaires, souvent douloureuses (suite à des mouvements répétitifs ou à des postures anormales).
  • une gesticulation anormale, des troubles du mouvement,
  • des crampes et des spasmes musculaires involontaires,
  • une difficulté à positionner ses bras et ses jambes confortablement.

La dystonie est souvent génétique mais elle peut également se manifester suite à des lésions cérébrales, des maladies ou suite à l’ingestion de médicaments ou de drogues.

Deux types de dystonie

Il existe deux types de dystonies : focales ou généralisées.

Lorsque la dystonie généralisée est d’origine génétique, comme c’est souvent le cas, elle apparaît pendant l’enfance en affectant plusieurs parties du corps.

Toutefois, la dystonie focale ou locale, qui ne touche généralement qu’une partie du corps (cou, visage, zone crânienne), apparaît plus souvent chez l’adulte entre 18 et 40 ans.

Parmi les dystonies locales, la dystonie occupationnelle se manifeste généralement chez les adultes qui pratiquent une activité professionnelle par des crampes douloureuses (pianistes, golfeurs, rédacteurs, ou aphonie chez les professeurs).

Qu’est-ce qui cause la dystonie ?

D’après la recherche, les dystonies surviennent lorsque le cerveau ne parvient plus à déchiffrer correctement les ordres pour activer certains muscles. Ce trouble serait lié à un dysfonctionnement du pallidum interne, une région profonde du cerveau. Les personnes qui en sont atteintes doivent donc faire fonctionner d’autres muscles voisins en plus d’activer celui qui est sollicité, ce qui empêche la bonne exécution du mouvement.

A terme, la dystonie peut contracter le muscle même s’il est au repos, ce qui peut déformer l’articulation.

Les traitements de la dystonie

Les remèdes naturels

Pour éviter les crampes et les spasmes musculaires ou les atténuer, buvez régulièrement de l’eau. Pensez également à opter pour une alimentation diversifiée et riche en légumes et donc en fibres et en vitamines, notamment C, idéale pour fluidifier la circulation du sang dans les articulations.

Vous pouvez aussi pratiquer régulièrement des exercices d’étirement pour prévenir les crampes ou les douleurs musculaires ou articulaires.

Certaines médecines douces (reiki, kinésithérapie, ostéopathie, nutrithérapie, naturopathie, aromathrérapie;…) peuvent vous aider à surmonter ce trouble neurologique en apaisant les symptômes.

Les traitements classiques

Il n’existe pas de traitement classique pour soigner cette maladie, mais comme pour les remèdes naturels, les traitements contenant des composés chimiques peuvent réduire la majorité des symptômes.

Beaucoup moins naturelle et plus douloureuse, l’injection de toxine botulique dans les muscles contractés sert par exemple à affaiblir et diminuer leur mouvement. L’infiltration, la chirurgie et les médicaments représentent d’autres options de la médecine classique, mais attention aux médicaments susceptibles de provoquer des effets secondaires incapables de compenser leurs bienfaits.

Source

Articles liés :

Crampes musculaires nocturnes : causes et remèdes naturels

8 exercices pour vous soulager du mal du dos

4 exercices pour soulager vos douleurs musculaires