in

Grossesse : le choix du prénom et son importance 

© Pixabay
Grossesse : le choix du prénom et son importance 
noté 5 - 1 vote

Choisir un prénom pour son enfant n’est pas une chose aisée. Ce prénom, vous le savez, il le portera toute sa vie. Il sera le symbole de ce qu’il est, de ce qu’il fait, et même souvent symbole de son milieu social. Mais pourquoi ce prénom est-il si important ? Quelle est son importance dans le développement de l’enfant ? C’est ce que nous allons essayer de voir aujourd’hui.

Le prénom : ce qui sera le plus entendu chez l’enfant

Au cours des premières années de vie, son prénom est ce que l’enfant entendra le plus. C’est en effet par le prénom que l’enfant va pouvoir comprendre et interpréter qui il est. Lorsque nous nommons quelque chose, nous signifions alors que cette chose existe ! Il faut donc bien comprendre que par son prénom l’enfant va se sentir exister.

Son existence, sa personnalité, l’enfant va justement la construire sur son prénom. Certains spécialistes du développement du psychisme de l’enfant, estime que le prénom d’un individu déterminera, dans une part importante, sa personnalité. En effet la façon dont on prononce un prénom pourrait, vraisemblablement, déterminer des affinités, des goûts, des peurs, etc.

De plus, le prénom a souvent une importance particulière du fait qu’ils soient donnés par une personne précise, à un moment précis, pour des raisons précises. Souvent le prénom que l’on va donner à l’enfant et mûrement réfléchit. Les parents y pensent et repensent durant toute la période de la grossesse. “Si c’est une fille, nous l’appellerons ainsi” “si c’est un garçon nous l’appellerons comme cela.” Bref, le prénom n’est pas donné au hasard.

syndrome de West bébé
© Natalia Deriabina / iStock

Hasard ou pas : le prénom est là

Le prénom comme héritage

Le prénom a en effet très souvent dans une famille une signification. Il faut éviter de donner le prénom d’un ancêtre à un enfant. Beaucoup de spécialistes de la psychogénéalogie estiment que par cet acte l’enfant peut interpréter son existence comme “simple être de remplacement“. L’esprit d’un enfant est très soumis à ce genre d’auto-reproches. En effet au cours du développement, il va souvent s’imaginer comme n’ayant pas forcément sa place au sein de la famille, ayant été adopté, ayant été trouvé, etc.
Toutefois, vous pouvez évidemment donner n’importe quel prénom à votre enfant. Temps que celui-ci vous plaît, et qu’il a été choisi selon les goûts des deux parents.

L’attente parentale

Le prénom, comme dit plus haut, est très souvent un marqueur social. En effet, force est de constater que les prénoms sont souvent attachés à une culture sociale. Vous n’aurez certainement pas le même type, ou genre, de prénom que vous viviez au centre de Paris ou en pleine campagne iséroise.

Mais les prénoms que les parents donnent aux enfants sont souvent les symboles “d’attentes parentales”. Le choix se fera souvent de manière inconsciente en fonction des attentes (professionnelles, et de vie) que les parents ont pour leur enfant. Toutefois il faut noter que ceci n’est pas une règle immuable et que parfois le prénom est simplement choisi en fonction d’une affinité et non d’une attente.

Bébé musique
© iStock

Le choix du prénom : entre sobriété et originalité

À la maternité, les professionnels de santé se retrouvent souvent face à différents styles de parents, ou plutôt à différents styles de choix de prénoms. En effet, vous retrouverez des familles qui tenteront (par choix, ou par plaisir) de réintégrer d’anciens prénoms :

  • Jacques ;
  • Colette ;
  • Jean ;
  • Pierre ;
  • Myriam ;
  • Clotilde, etc.

Puis vous pourrez également observer des styles de prénoms un peu «bobos» donnés aux enfants comme :

  • Séraphin ;
  • Marius ;
  • Augustin ;
  • Basile ;
  • Arsène ;
  • Adèle ;
  • Salomé ;
  • Madeleine ;
  • Victoire, etc.

Bref, de jolis prénoms, à la fois anciens et originaux.
Enfin vous trouverez des prénoms qui sortent de l’ordinaire ou qui sont tout à fait communs comme : Erwan, Steven, Maé, Gabin, Corentin, Mégane, Clémence, etc.

Le choix de ce prénom est donc bel et bien un casse-tête pour les parents. Un choix qui, pour le coup, restera à vie. Un jour, à n’en pas douter, l’enfant finit toujours par demander l’origine de son prénom. Si c’est un choix par envie, très tôt vous pouvez l’expliquer à votre enfant. Toutefois, si le prénom a été choisi par hommage, il est préférable d’attendre. De dire à son enfant que son prénom à une grande histoire, qu’il est beau. Puis, plus âgé, lui expliquer que des ancêtres de la famille ont déjà porté ce même prénom, et qu’il doit en être fier.

via GIPHY

Le “moi” de la fin

Avoir un enfant est pour beaucoup de famille un projet mûrement réfléchi. Le choix du prénom sera lui aussi mûrement réfléchi. Et nous avons vu que ce choix-là dépend de nombreux facteurs. D’une envie. D’un hommage. D’un désir d’originalité. D’une condition sociale. Mais il ne faut jamais oublier que l’enfant portera ce prénom tout au long de sa vie et qu’il se définira par ce même prénom. Faites donc en sorte qu’il en soit fier.

Sur ce, prenez soin de vous !

Source

Articles liés :

Que se passe-t-il durant 9 mois ?

Poitrine : 10 choses que vous ignorez

Ce que vous devez savoir sur le placenta