in

Qu’est-ce que l’apithérapie ?

abeille ruche miel
© Pixabay
Qu’est-ce que l’apithérapie ?
noté 5 - 1 vote

Pollen, venin d’abeille, gelée royale, miel… Les productions des abeilles ont depuis longtemps prouvé leurs vertus. En plus de les utiliser à des fins diététiques, elles sont également sollicitées de manière thérapeutique. On alors parle d’apithérapie. 

En plus d’être indispensable à notre survie, « baromètre de notre planète », l’abeille est utilisée par les thérapeutes depuis des millénaires. Les premières preuves de son utilisation à ces fins remontent à 1 600 ans avant J-C. Depuis l’antiquité, 48 usages pharmaceutiques étaient déjà attribués aux produits des abeilles, tant pour soigner les vivants que pour embaumer les morts.

Les nombreux bienfaits de l’apithérapie

Loin d’être une thérapie farfelue, l’apithérapie respecte l’exigence scientifique du monde médical et, déclinée sous plusieurs formes, a bel et bien prouvé ses bienfaits. Selon le biologiste et naturopathe Roch Domerego, cette thérapie permet de remplacer valablement « 70 % de la pharmacopée de première intention ». Le professeur Henri Joyeux, dans Les Abeilles et le Chirurgien, a d’ailleurs observé qu’une vingtaine d’hôpitaux français utilisent les vertus du miel, notamment pour cicatriser des plaies. Riche en vitamines et oligo-éléments, le miel est présenté comme redynamisant et antibactérien. Hippocrate, médecin grec légendaire, déclinait d’ailleurs les bienfaits d’une pharmacopée à base de miel. En Inde et en Amérique centrale, il est aussi utilisé pour traiter certains troubles oculaires comme les cataractes ou les conjonctivites par cataplasme.

Le pollen recèle également de propriétés stupéfiantes, notamment pour la flore intestinale. Détoxifiant, riche en oligo-éléments et en acides aminés, il améliore la digestion tout en stimulant les défenses immunitaires.

Attention, tout de même, aux allergies possibles

Par ailleurs, notons que la forme d’apithérapie la plus ancienne (et la plus efficace) utilise le venin d’abeille pour soigner les rhumatismes et certaines maladies inflammatoires telles que les tendinites et sclérose en plaques. Dans un rapport publié en 1888 (Report about a peculiar connection between the beestings and rheumatism) le médecin autrichien Philip Terc, qui utilisait le venin d’abeille dans ce cas précis, a notifié qu’aucune complication n’est apparue sur ses patients au cours de 25 années de traitements (plus de 500 patients et plus de 39 000 traitements). Notons néanmoins qu’environ 2 % de la population serait allergique au venin d’abeille, un test d’allergique reste conseillé au préalable.

En définitive, voici de quoi encourager l’utilisation des ressources naturelles à des fins thérapeutiques !

Sources : Psychologies, PasseportsantéBiolaune

Articles liés :

13 bienfaits du miel et ses propriétés médicinales

6 remèdes naturels pour soulager les piqûres de guêpes

Les multiples bienfaits du pollen