in

Le footing sur la plage, une pratique pleine de bienfaits

© pxhere
Le footing sur la plage, une pratique pleine de bienfaits
noté 5 - 2 votes

Une plage fraîche le matin ou en soirée, semble être le terrain idéal pour faire son footing. Courir sur une surface molle est déjà reconnue comme étant le meilleur pour le corps. Mais alors, pourquoi privilégier la plage à un sentier de forêt ?

Le plage de sable cause moins de lésions musculaires

C’est ce que démontre une étude de 2017 menée avec 10 athlètes féminines comme sujet de tests. On a demandé à ces athlètes de faire un footing sur l’herbe et sur le sable. Les cessions de courses se sont déroulées à une semaine d’intervalle et pas toutes dans le même ordre (sable puis herbe ou herbe puis sable).
Des prélèvements sanguins et des mesures cardiaques ont ensuite été réalisés juste après l’exercice et le lendemain pour être analysés. Des évaluations perspectives  de l’effort et de la douleur ont été menés parallèlement pour avoir le ressenti des coureuses.

Les résultats des analyses sanguines démontrent qu’après le footing sur le sable, les athlètes ont libéré beaucoup moins de myoglobine, une molécule apparentée à l’hémoglobine (le sang). Cette molécule permet en effet de transporter plus de fer et de oxygène dans les muscles. Le corps en produit lors des lésions musculaires afin de faciliter la régénération des muscles. Ainsi, après un footing sur le sable le corps avait significativement moins besoin de procéder à la réparation de lésions.

chaussures plages footing
© Pixabay

Concernant le résultat des mesures du rythme cardiaque, de la perception de la douleur ou de l’effort, il n’y a aucune différences notables. Cela veut dire que pour un même effort, le corps a eu les mêmes bienfaits pour des dommages moindres.

Un début de footing qui sera quand même plus difficile

L’expérience citée ci-dessus a fait appel à des athlètes. Cependant, il est vrai que l’entraînement sur le sable sera plus difficile au début. Le fait de pratiquer le footing sur une surface comme le sable, nécessite plus d’énergie par rapport à de l’herbe ou un terrain classique. Cela veut aussi dire que les bienfaits cardio-vasculaires propres à la pratique du footing se manifesteront plus vite.

Le sable est une surface molle et inégale. De ce fait, vous ferez appel à davantage de muscles pour garder l’équilibre. Ainsi, en pratiquant le footing sur le sable vous musclez en plus :

  • la ceinture abdominale
  • les hanches
  • les muscles du dos, sans pour autant les abimés
footing coucher de soleil
© pxhere

Le désavantage concret

Le seul véritable désavantage qui existe : c’est que le sable est une surface abrasive. Cela veut dire que si vous n’avez pas l’habitude, ne courrez pas pieds nus. Vous augmentez considérablement le risque de cloques.

En résumé : la course sur le sable

Ainsi les avantages du footing sur le sable sont les suivants :

  • tous les bienfaits de la course traditionnelle ;
  • un meilleur sens de l’équilibre ;
  • davantage de muscles qui travaillent ;
  • moins de dommages suite à l’effort.

Des études sont en train d’être menées pour connaitre les avantages du footing sur le sable par sport afin d’avoir un aperçu des avantages par discipline. Ainsi, dans quelques années, il ne serait pas étonnant de voir certaines équipes nationales de sport commencer à s’entraîner sur le bord de mer.

Source : étude sur les athlètes féminines, revue sur les recherches actuelles sur l’entrainement sur du sable

Articles liés :

5 choses à faire pour éviter les crampes

Comment éviter d’avoir un point de côté pendant l’effort ?

Burn-out : 10 conseils pour l’éviter