in

Les méthodes reconnues par des études pour arrêter de fumer

© eskymaks / iStock

Il existe aujourd’hui de nombreuses méthodes permettant aux fumeurs pour arrêter la cigarette. Si certaines manquent encore de données scientifiques, comme l’hypnose ou l’acupuncture par exemple, d’autres ont fait l’objet d’études pour évaluer leur efficacité à arrêter le tabac. 

Pratiquer une activité sportive

De nombreuses études le confirment : le sport est un bon moyen pour arrêter de fumer. Et il existe plusieurs raisons à cela. Premièrement, pratiquer régulièrement un sport instaurera une certaine discipline dans votre quotidien et vous permettra de vous fixer des objectifs. L’arrêt du tabac sera une motivation supplémentaire pour les réaliser.

De plus, une activité sportive régulière permet de combattre les effets de manque du tabac. Vous serez moins stressé, et les pulsions liées au tabac seront diminuées.

Enfin, faire du sport vous permettra de mieux contrôler votre poids, qui a tendance à augmenter lorsque l’on souhaite arrêter la cigarette.

Les cigarettes électroniques

vapoteuse-electronique-cigarette
Crédits :AND-ONE/ istock

Des chercheurs britanniques de l’University College London avaient mené une étude comparative de l’efficacité des différentes méthodes existantes pour arrêter le tabac. Dans cette étude, des données de plus de 18 000 personnes ont été récoltées. Elles avaient toutes essayé d’arrêter la cigarette dans les douze derniers mois, sans succès.

Selon les caractéristiques de chaque participant, différentes méthodes ont été testées. Il en est ressorti que l’utilisation des cigarettes électroniques participe à un taux d’abstinence plus élevé.

L’utilisation de la cigarette électronique ou e-cigarette diminue le risque de développer des maladies liées au tabac comme les cancers ou les troubles respiratoires. Facilement trouvables dans le commerce, de nombreuses gammes existent pour personnaliser vos goûts. Par exemple, il existe
des e-liquides aux saveurs diverses, ou bien différents designs.

La varénicline (Chantix ou Champix)

La varénicline est une molécule que l’on retrouve dans des médicaments comme le Champix ou le Chantix. Elle possède la capacité de se lier à certains récepteurs nicotiniques dans le cerveau et d’imiter l’action de la nicotine.

Ces médicaments sont uniquement disponibles sur ordonnance médicale. En effet, des études ont rapporté des effets secondaires tels que de potentiels problèmes cardiaques ainsi que des troubles dépressifs.

Toujours est-il que l’efficacité de la varénicline est supérieure à un substitut de la nicotine classique pris seul (gomme à mâcher ou patch). Les symptômes du sevrage sont également réduits.

Mettre de côté l’argent économisé

Une récente étude publiée dans le The New England Journal of Medecine révèle que les motivations financières seraient également une bonne solution pour arrêter de fumer.

Ainsi, 6006 fumeurs ont été observés. Répartis en quatre groupes, les chercheurs ont présenté à chacun des groupes des motivations différentes. Le premier avait reçu des thérapies pharmacologiques gratuites, le second des e-cigarettes. Dans le troisième, on avait promis aux participants qu’ils toucheraient 600 dollars à la fin de l’expérience en cas de sevrage réussi. Enfin, dans le dernier, 600 dollars avaient d’ores et déjà étaient déposés sur leur compte en banque au début de l’expérience, avec la menace de les récupérer en cas de rechute.

Résultats : les aides financières ont permis d’obtenir un taux plus élevé de sevrage du tabac que les aides gratuites.

Le fait d’économiser de l’argent en ne le dépensant pas dans du tabac peut donc être également une bonne source de motivation.