in

Maladie du renard : causes, symptômes et traitement

Crédits : Biscut/ istock Crédits : dotana/ istock

La maladie du renard, ou échinococcose alvéolaire est une maladie parasitaire comme le ver solitaire, transmise par des carnivores sauvages, le plus souvent les renards. Le parasite va pondre des œufs à l’intérieur de l’hôte. Cette maladie grave, présente en Europe du Nord, peut se transmettre à l’homme. Quels sont ses symptômes et comment la guérir ? 

Les causes de l’échinococcose alvéolaire

Cette maladie est ce qu’on appelle une zoonose, c’est-à-dire qu’elle se transmet de l’animal à l’homme. La chaîne de contamination commence généralement par des petits rongeurs qui développent le parasite (un ténia) à l’intérieur de leurs intestins. Le parasite, survivant grâce à son hôte, va se mettre à pondre des milliers d’œufs.

Mais le rongeur n’est qu’un hôte temporaire, il transmettra le parasite lorsqu’il se fera dévorer par un carnivore sauvage, le plus souvent un renard roux. Le renard deviendra alors l’hôte définitif… Sur le papier seulement.

En effet, il arrive que l’homme soit également contaminé de manière accidentelle. Le ver se disperse dans la nature via les matières fécales des carnivores, dans de l’herbe ou des fruits des bois par exemple. De là, les œufs peuvent finir dans nos viscères et éclore sous forme de larves. À noter qu’ils survivent longtemps dans la nature, car ils résistent à des températures avoisinantes les -18 degrés.

Quels sont les symptômes ?

femme-anorexie
Crédits : vadimguzhva/ istock

La période d’incubation de l’échinococcose alvéolaire peut durer de 5 à 15 ans, et cela sans qu’il y ait la moindre manifestation de symptômes.

Cependant, petit à petit, les métastases larvaires migreront des intestins au foie, mais aussi les poumons et le cerveau, via le sang. Lorsque la maladie a assez évolué, les symptômes sont généralement les suivants :

  • Anorexie : En sa qualité de parasite, la maladie va drainer votre énergie et vous faire perdre du poids
  • Douleurs abdominales : les larves occupant les intestins, la douleur sera présente
  • État de mal-être général
  • Des insuffisances hépatiques

Si la maladie n’est pas repérée à temps et qu’elle se propage trop, l’échinococcose alvéolaire peut conduire au décès de la personne.

Quels traitements ?

La maladie du renard a de cela de pernicieux qu’elle est assez difficile à dépister. Si l’on intervient suffisamment à temps, plusieurs traitements sont possibles :

  • La chirurgie
  • un traitement médicamenteux anti-infectieux
  • Une observation attentive de tous les signes avant-coureurs de la maladie

Sur de nombreux patients, elle n’est pourtant diagnostiquée qu’à un stade évolué. À partir de ce moment-là, une chirurgie radicale en plus de médicaments palliatifs doit être envisagée sous peine de fréquentes rechutes.